« THE » Parfum | Fragonard

Si tu lis ce blog depuis un moment, tu connais mon amour pour le parfum et si jamais tu viens d’arriver, sache que pour moi, les essences ne passent pas inaperçues. Si tu tapes « parfum » dans la barre de recherche, tu pourras t’en apercevoir…

Je t’ai parlé il y a peu de temps d’une partie de ma visite de Grasse, capitale du parfum en France où j’ai pu apprendre nombre de choses intéressantes à ce sujet. Et où j’ai pu découvrir une des plus connues et plus anciennes parfumerie : Fragonard qui est installée depuis 1926 dans la région.

Parfumerie 1

J’ai redécouvert les méthodes d’extraction traditionnelles des essences, parmi les plus connues comme la distillation, l’extraction au solvant volatil ou l’enfleurage. Ce qui n’a pas manqué de me replonger un instant dans le splendide film de Tom Tykwer (si tu ne l’as pas vu, fonce, cette histoire est juste incroyable !) avec tous ces alambiques, ces bouteilles et ces structures emplies de graisse animale (heureusement, cette technique n’est plus utilisée depuis un bon bout de temps) qui permettaient d’extraire l’essence de certaines fleurs extrêmement fragiles comme le jasmin.

 

On en apprend également beaucoup sur :

Les matières premières utilisées

Bien entendu les matières d’origine végétale (fleurs, fruits, épices, herbes aromatiques, racines, bois…) sont les plus conséquentes de par leur diversité. L’extraction se fait avec différents morceaux de ces végétaux (pétales, bourgeons, racines, feuilles…) et les espèces proviennent du monde entier. La région de Grasse accueille encore bon nombre de végétaux, mis en avant chaque année par les parfumeries (comme la Rose, bien sûr la lavande, la fleur d’Oranger et bien d’autres…). Lorsque j’ai visité ce lieu, en 2016, c’était l’Iris qui était mise à l’honneur chez Fragonard. Cette année, c’est la Pivoine !

Celles d’origine animale (comme le musc ou l’ambre gris) sont désormais automatiquement remplacées par des produits de synthèse pour préserver les espèces qui furent longtemps tuées pour récolter ces essences.

Ces dernières sont d’ailleurs très utilisées par les grandes marques de couture que nous connaissons bien telles que Chanel, Dior et j’en passe. Les produits de synthèse issus de la chimie du pétrole permettent d’obtenir des parfum avec une odeur constante compte tenu du très grand volume de ces productions mondiales.

Les grandes familles de parfum

Les senteurs sont classées en 7 grandes familles selon le comité français du parfum, c’est presque une obligation vu la diversité qu’engendre la création des parfums. Il existe même des sous familles pour détailler un peu plus ces compositions.

Il est possible que certaines familles te disent quelque chose et d’autres pas du tout (c’est tout à fait normal car environ 80% des parfums du marché sont constitués de plus ou moins de Floraux). Un exemple de fragrance connue t’aidera sans doute à visualiser les types de senteurs affiliées à chaque famille et sinon n’hésite pas à aller les sentir en parfumerie !

  • Quand on parle agrumes (orange, bergamote…), on entend Hespéridés. Un jardin sur le Nil – Hermès ou CK One – Calcin Klein.
  • Bien entendu les fleurs sont représentées par les Floraux. Noa – Cacharel. .
  • Une fragrance chaude et poudrée fera partie des Ambrés ou Orientaux. (Black Opium – Yves Saint Laurent).
  • Sans surprise les senteurs de bois comme le santal, le vétiver ou le cèdre se nommeront les Boisés. Il y a beaucoup de parfums masculins dans cette famille comme L’envol de Cartier ou Farehneit – Dior mais aussi féminins avec le très connu Aromatics Elixir de Clinique.
  • Plus difficile à reconnaître, des notes de mousses de chêne accompagnées ou non de notes fruitées et florales donneront les Chyprés. Ma famille préférée : Miss Dior – Dior ou L’Eau du soir – Sisley.
  • Des senteurs masculines et très typées comme le tabac, la fumée ou le cuir feront partie de la famille des Cuirs. Il en existe peu de pures aujourd’hui comme le Bel Ami d’Hermès. Désormais, il existe plus des facettes cuir comme dans le Daim blond de Serge Luttens.
  • Les notes boisées, de coumarine et/ou lavandées (et non de ces plantes) sont représentées par les Fougères. Une famille plutôt masculine avec le Bleu de Chanel ou Azzaro pour Homme d’Azzaro.

La composition et la concentration du parfum

Le parfum est un mélange d’eau, d’alcool (et autres solvants) et d’essences. Le nez choisit avec soin sa composition par un dosage précis et parfois avec l’outil si particulier qu’est l’orgue à parfum et peut, par la suite composer les différentes concentrations.

3 notes principales composent les fragrances selon la pyramide olfactives :

La note de tête : Celle qui est la première impression olfactive et qui disparaît assez vite, en quelques dizaines de minutes voire 1h. Elle est principalement composée d’essences aromatiques, fraîches, fruitées ou vertes… telles que la bergamote, le pamplemousse, la menthe, le ravinstara…

Le note de cœur : comme son nom l’indique, elle constitue le cœur de la fragrance et demeure quelques heures. Elle est composée d’essences fleuries, fruitées ou épicées telles que le néroli, la rose, la cannelle, la framboise…

La note de fond : Celle qui persiste des jours voire des mois sur les vêtements par exemple. Elle est composée d’essences fortes, chaudes, boisées, musquées, cuirées telles que le santal, le musc, le patchouli, la myrrhe…

J’ai appris pendant ma visite que l’on appelle pas « parfum » n’importe quelle fragrance. Enfin, communément si. Chacun d’entre nous va dire « je porte ce parfum » et peu importe si c’est une eau de toilette ou une eau de parfum… C’est comme tout ce qui touche au traditionnel : c’est un débat, certes.

Donc, traditionnellement, une fragrance a une concentration en essence et un nom pour la définir.

  • L’eau fraîche, très légère est concentrée entre 1 et 3 % env.
  • L’eau de Cologne, moins utilisée de nos jours, est concentrée entre 2 et 6 %. Peu ou pas de tenue, c’est peut-être pour ça qu’on y est moins sensible…
  • L’eau de toilette, très utilisée pour son côté accessible, est concentrée à moins de 10 %. La tenue est passable. Pour sentir bon toute la journée, plusieurs retouches sont nécessaires.
  • L’eau de parfum, également accessible, est concentrée à moins de 20 %. Souvent entre 10 % et 16 %, la tenue est très correcte ce qui est appréciable.
  • Le parfum ou « extrait » est généralement concentré à plus de 20 % jusqu’à 40 % ! Il est très persistant sur la peau donc un vrai bonheur tout au long de la journée (même à l’application car on sent beaucoup moins l’alcool).

Il faut savoir que plus la fragrance est concentrée, plus la note de fond est concentrée. Pour une eau de Cologne, il y aura 10% du total des essences alors que pour un parfum (ou extrait) il y aura 50% de notes de têtes ! D’où la tenue exceptionnelle du parfum…

Le Marketing

Une autre chose intéressante que j’ai découverte est que les parfums chez les parfumeurs de Grasses (par exemple) sont extrêmement peu chers ! Je m’attendais à ce que ce soit hors de prix et c’est clairement beaucoup plus raisonnable que les parfums des grands couturiers.

Pour exemple : Mon parfum d’amour est le Miss Dior de Dior (j’en ai déjà parlé ici si cela t’intéresse). Aujourd’hui, et contre toute attente, je peux aisément le porter le jour. Si l’on compare les extraits de parfum, par rapport à un flacon 15 ml c’est à en faire une syncope !

  • 15 ml, parfum Miss Dior de Dior : 202 euros chez Sephora.
  • 15 ml, parfum Fragonnard : 27  euros sur leur site.

Autrement dit, pour le même prix, nous avons 255 ml de parfum !!! Soit 2 flacons de 120 ml plus 1 flacon de 15 ml.

Bien sûr, il n’y a pas la renommée « couture », le packaging, le marketing qui compte la publicité et son égérie, etc…

Par chance, j’ai trouvé chez ce parfumeur un parfum qui m’a envoûtée lorsque je l’ai senti, qui en fermant les yeux m’a littéralement transportée.

Diamant-fragonard

Ce parfum, créé en 2006, est encore plus chaud et suave que le Miss Dior et pour cause, c’est un Oriental Floral !

  • Note de tête : Mandarine, orange et poivre.
  • Note de cœur : jasmin, prune et rose.
  • Note de fond : Vanille, patchouli, musc et caramel.

On reconnaît cependant les grandes similitudes entre ces deux fragrances. La mandarine en note de tête, le jasmin et la rose en note de cœur et le patchouli en note de fond. La grande différence est la présence de Vanille, musc et caramel en note de fond, qui changent totalement la personnalité de cette fragrance.

L’extrait de parfum a besoin d’une bouteille particulière pour le conserver. Le parfum peut se conserver des années dans ces conditions (flacon opaque)! C’est ultra économique !

Il se présente sous différentes concentrations et différents écrins. Dispo ici.

J’espère que cet article t’a plu et t’a intéressé !

A bientôt sur skinsandco !

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parfumerie_%C3%A0_Grasse

http://www.patrimoinevivantdelafrance.fr/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6&cntnt01returnid=24

http://www.grassetourisme.fr/Les-Parfumeries

http://leparfum.e-monsite.com/pages/evolution-et-composition/les-differentes-techniques-d-extractions.html

https://www.fragonard.com/fr/autres-techniques

https://www.fragonard.com/fr/grandes-familles

http://www.auparfum.com/Famille-olfactive

http://espritdeparfum.com/les-parfums-cuirs/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parfum#Description_d.27un_parfum

http://parfumpassion.over-blog.com/article-37112228.html

http://mapage.noos.fr/j.fetiveau/les_concentrations.php

http://www.neroliane.com/comprendre-la-pyramide-olfactive