Journal du Miam | 1 mois

Alimentation

Déjà un mois que j’ai intégrer le Miam-ô-fruit de France Guillain dans mon alimentation !(Je vous ai dit que cette rubrique n’était pas sponsorisée de quelques façons que se soit ? Nan ? Bon bah c’est fait du coup…)  Le temps passe à une vitesse ! Genre, il a pris le TGV et fait le tour du monde sans cesse ^^ (l’imagination de la meuf… Ahem).

Je dois dire (et peut-être pour la énième fois, sorry) que j’ai complètement adopté ce petit-déj qui ma foi est « So delicious » ! Et j’imagine que plus je vais passer les saisons, plus il va me plaire grâce à la diversité des fruits que nous offre notre bonne vieille mère la terre.

Journal du miam_1 mois

Fort heureusement (expression d’il y a 1 siècle bonjour !), le mois d’octobre nous permet de manger de délicieux fruits bio et local ! Pomme, poire et la fin du raisin « Sniffff ». L’hiver va être un peu plus compliqué pour le coup… Hum hum 

Pour ce qui est des bénéfices, j’ai remarqué que ma peau est de moins en moins sèche au niveau de ma joue atteint de rosacée, d’ailleurs, celle ci a considérablement diminué voir certains jours les rougeurs disparaissent ne laissant plus qu’une légère coloration à l’emplacement de certaines cicatrices.. « Chouette hein ? » 

Je pense que mon alimentation journalière (qui était clairement riche en pain, fromage et pâtisserie en tout genre) est peut-être la cause de beaucoup de mes soucis de peau ! Depuis que je fais un peu plus attention (surtout avec le pain et le fromage, on ne peut pas tout gérer en même temps non plus !), je sens qu’il y a des changements…

Au sujet du Miam-ô-fruit, je viendrais par ici écrire lorsque je le pense nécessaire. Lors d’un changement ou pour blablater ; ). Comme il se peut que des changements se fassent sur le long terme, je pense que ça ne sert à rien de faire un point là quand il n’y a rien à raconter !!

A suivre…

Publicités

Journal du Miam | Semaine 3

Alimentation

Ok, ok je suis (encore) en retard, encore que 1 jour ça va non ? La fille qui ne veut pas culpabiliser, hum hum…

« Breeeff »

Déjà le bilan de la 3ème semaine du Miam-ô-fruit, incroyable, le temps passe si vite !  Je dois dire que cette semaine ci a été plutôt calme… Du lundi au samedi je mange ce plat en petit-déjeuner et je  pense qu’il est définitivement rentré dans ma routine ! 

Journal du miam_Semaine III

Je profite activement des fruits d’automne (et toujours bio) qui ont sérieusement un goût à tomber par terre !! Je suis retombée amoureuse de la poire et du raisin (surtout le muscat). 

« Qui l’eut cru ? »

Parce que bon, il est clair qu’avant d’intégrer le Miam dans mon alimentation, je mangeais quasiment les mêmes fruits style banane et pomme

« Quelle diversité ! Hum hum »

Et pour être honnête, je n’en mangeais pas tant que ça nature ou cru ! 

Les changements (remarqué cette semaine) : 

  • Je trouve que ce plat t’habitue à manger plus de fruits cru puisqu’il faut au minimum mettre 3 sortes de fruits dedans… 

Et cela fait toujours du bien !! 

A bientôt !! 

Journal du Miam | Semaine 2

Alimentation

« Non madame, non monsieur je n’ai pas arrêté le Miam ! » 

J’ai juste un peu de retard sur la conclusion de cette première semaine…

« Sorry » 

Cette semaine qui s’est passé super bien je dois dire, j’ai continué à préparé le Miam-ô-fruit de France Guillain la veille pour que les fruits s’oxydent un peu et soient plus digeste. Et ça a extrêmement bien marché !

Après 2 jours, j’ai recommencé à le préparer le matin pour le petit déj’ et nickel ! Je pense qu’il fallait un peu de temps aux neurones de mon estomac et mes intestins (oui, il y en a là aussi !) pour comprendre comment digérer correctement un plat aussi riche en nutriments que celui là. 

Journal du Miam semaine 1

« C’est pas joli tout ça ? Miam miam miam » 

Là, c’était pomme, raisins, kiwi et noisette pour changer des amandes… Tellement appréciable de manger des fruits le matin ! 

Les changements : 

Plus de coup de bar après manger ! 

Pas faim pendant 3/4h !

Une peau moins sèche ! 

« Bonheeeuuuuuurrr total »

A la semaine prochaine !! 

Journal du Miam | Jour 5

Alimentation

Alors, alors ! Passé le week-end avec ces petits plaisirs et son petit brunch du dimanche,

« Hé, hé »

J’ai agréablement repris la préparation du Miam-ô-fruit de France Guillain, parce que quand ça fait vachement de bien ! Comme prévu , je l’ai préparé hier soir (désolé c’était pas dimanche en fait, oops’) et je dois dire que ça fait une grande différence au niveau de la digestion ! Aucune gêne ou autre peu après l’avoir dégusté ! 

« Yououh ! » 

Alors forcément, ce matin j’ai mangé dans la petite boite hermétique, pas très sympa tout ça donc je réfléchis à comment le préparer la veille et le conserver au frigo pendant la nuit pour ensuite le transvaser dans un bol ou une assiette ! Parce que quand même la loose de manger dans du plastique chez soi !

« Non ? »

Journal du miam 5

  • J’ai augmenté la quantité de banane d’un 1/4 car je trouve plus savoureux le mélange avec les 2 cas d’huiles !
  • Toujours amande, courge, tournesol
  • Et aujourd’hui c’était raisin grenat coupé en 2 (et vidé de leurs pépins)
  • Une grosse prune jaune coupé en cube
  • 1/2 kiwi coupé en cube 

Un délice !! Et toujours pas faim avant 16 h, que ça fait du bien ! 

Du coup, j’ai décidé de ne pas manger le Miam, juste le dimanche matin, le jour du brunch et de faire un petit point chaque semaine désormais pour partager si je remarque des changements sur mon petit corps… 

A bientôt ! 

Journal du Miam | Jour 1

Alimentation

Suite à mon article sur la découverte de la méthode de France Guillain, je me suis dis que se serait pas mal de partager mon ressenti chaque jour ou presque (lorsque c’est utile) par rapport à mon changement tout récent de repas du matin. 

Aujourd’hui, 1er jour du Miam-ô-fruit ! Ça tombait bien, c’était le jour du marché qui se situe juste en bas de chez moi…

« Ouai, je sais »

J’ai donc affronté la tempête que nous a gentiment amené le début de l’automne pour acheté des fruits Bio (et pas cher) !

« Si, si ça existe ! »

Mon sac rempli de banane bien mûre, de pomme, de prunes et de citron je suis remontée tranquillement protégée par mon parapluie qui supporte le vent et j’ai commençais à préparer la fameuse mixture. Comme elle dit dans son livre « N’en faites pas une pâtée pour chat ! », je me suis mise à l’oeuvre et j’ai soigneusement suivie la recette à la lettre. 

  • Broyer des graines de lin et de sésame dans le hachoir
  • Préparer un bocal d’un mélange de graines de tournesol, d’amandes et de graines de courge
  • Écraser la 1/2 banane jusqu’à ce qu’elle soit quasiment liquide
  • Ajouter la cuillère à soupe d’huile de Colza (normalement c’est 2 mais étant septique sur le goût j’ai préférée commencer doucement)
  • Ajouter le jus d’1/2 citron 
  • Ajouter une cas de graines broyées et une cas d’oléagineux
  • Couper prunes et pommes en petit morceaux puis les ajouter ainsi qu’une poignée de raisins blanc à la préparation. 

Je les ai placés sur le dessus du bol pour que se soit plus jolie et appétissant ! Demain, une photo à l’appui ; )

Comme je fais habituellement, j’ai mangé le plus lentement possible (pas facile lorsqu’on a – de 30 min avant d’aller au travail) et mastiquer avec le plus de soin possible. 

Tout c’est bien passé jusqu’à ce que le moment de la digestion arrive. Peu de temps après, j’ai senti que mon estomac était plutôt bien rempli. Avec surprise, je n’avais plus faim. Pas loin d’ 1h après, j’ai senti mon estomac travailler, mais vraiment. 

« Un peu trop à mon goût d’ailleurs » 

Je n’ai pas pu reconnaître cette sensation… C’était comme une mauvaise digestion sans avoir le ventre tendu à outrance par un repas trop lourd. Cela dit aucune douleurs est survenue ! Je me dis que c’est certainement parce que mon corps n’est pas du tout habitué à digérer ce genre de repas malgré que je mange beaucoup de fruits et de légumes cru. 

A la sortie du travail cet après-midi, j’ai ressenti la faim, un peu plus que d’habitude… 

On verra demain 😉 

Découverte du Miam-ô-fruit !

Alimentation

L’alimentation lectrice et lecteur, l’alimentation ! Une arme, un outils, une amie… C’est elle qui fait de nous ce que nous sommes, qui fait en grande partie l’état de notre santé et surtout l’état de notre peau ! 

Plus je regarde de plus près et plus je m’aperçois que lorsque je mange n’importe comment (street food, industriel et j’en passe) dû au stress ou simplement par gourmandise, flemme etc… Quelques temps plus tard lorsque je reviens à une alimentation saine, mon corps à besoin d’évacuer… Et chez moi, c’est par ma peau ! 

« Tip top hein ? Grrr »

Il y a peu de temps j’ai découvert ce livre grâce à ma colocataire, étudiante en biologie et nutrition santé : 

41Q5819bRsL._SX327_BO1,204,203,200_

La Méthode France Guillain par France Guillain 

Je vous arrête tout de suite, ce n’est pas le genre Dukan et autres pour perdre du poids. (Et cet article n’est pas sponsorisé). Bien sûr, c’est un guide pour un rééquilibre alimentaire en plus de méthode physique pour revitaliser son corps et faire qu’il fonctionne mieux. 

Mais parlons 2 minutes de cette personne :

Qui est-elle ? 

Une indonésienne partie étudier la science à l’autre bout du monde et qui a vu les changements de l’état de santé des gens avec l’arrivée de l’industrialisation (ce qui en dit long)… Plus d’infos par ici. Après mainte et mainte recherche et lecture en tout genre d’autres scientifique et professeur en nutrition, ajouté à son expérience personnelle elle en est arrivée à la création de cette méthode qui contient une partie alimentaire, et physique pour recréer une hygiène de vie adapté à ses besoins. 

Pour ma part, j’ai été frappé d’intérêt par sa recette du Miam-ô-fruit en lisant le livre (qui explique de long en large le côté biologique et nutritif de la chose). Une recette simple, cru et végétale pleine de bon sens. (Sachant que le bio est un must mais qu’il est tout à fait possible de la faire sans).

 1/2 banane bio réduit en bouilli

2 cas d’huile végétale pure, bio et pressée à froid (elle préconise le colza économiquement intéressant)

Le jus d’1/2 citron bio

1 cas de graines de lins et sésames bio (réduit en miette au hachoir ou moulin à café)

 1 cas d’oléagineux (amandes, tournesol, courge, noisettes, pécan etc…)

Et au moins 3 sortes de fruits frais coupés en petit morceaux

Plus d’infos ici !

Je vais donc de ce pas finir ce livre et j’ai commencé à remplacer mon brunch du matin/midi avant d’aller au travail ! En sachant qu’elle conseille de faire une pause le week-end pour s’adonner à nos petits plaisirs. 

« Et ça, on aime, moi et mon cerveau ! »

Le but ultime étant d’améliorer mon taux de bon lipide dans mon petit corps (principalement par les huiles, les graines et les oléagineux) et de ce fait améliorer l’état de ma peau (et peut-être de mon cuir chevelu, qui sait ?). 

Grande gourmande de la cuisine traditionnelle, je garde les deux autres repas pour réaliser, comme à mon habitude, des recettes principalement végétarienne rempli de protéines végétales, de légumes et tout ce que nous offre la terre, pour mon plaisir…

« Parce que faut l’oublier celui-là quand même ! »

Si ça vous intéresse, n’hésitez pas à lire le livre et à me dire ce que vous en pensez, il est dispo ici et en différents format et prix ! 

A bientôt !

 

Juice and Smoothies

Alimentation

L’hiver dernier, j’ai commencé à expérimenté et à prendre l’habitude le matin de me préparer un jus ou un smoothie pour faire le plein de vitamines et de tout ce que peuvent nous apporter les fruits cru mixé. Et plus c’est Bio ou sans traitements mieux c’est pour ma part. Du coup, j’avais pris l’habitude de faire des jus et surtout à base d’agrumes car ce sont les plus facile à travailler. Je pressais tout et hop c’était bon ! 

Et puis ensuite à la sortie de l’hiver, j’ai « amélioré » grâce à mon grand amis le blender. En utilisant des fruits exotique tel que la banane, la mangue, l’ananas et le kiwi…

« Oui je sais, importation tout ça, tout ça… »

Et je dois dire que depuis quelques mois, cette « pratique », si on peut dire ça comme ça, est totalement rentrée dans ma routine du matin.

« Parce que c’est quand même vachement bon, hein » 

Au début, c’était assez difficile de prendre l’habitude de réserver un bon 5 à 10 minutes pour se préparer un jus, et puis je sais pas vous mais perso il faut dire que pendant l’hiver je suis plutôt en mode tête embrumée pendant 1h en sortant du lit #enmanquedesoleilàoutrance. Breeefffff. Depuis, c’est plutôt un plaisir d’en créer un chaque jour ou presque, et parfois à me creuser la cervelle pour élaborer des recettes et découvrir de nouvelles associations pour un maximum de plaisir et de vitalité ! 

Juice and Smoothies

Et il faut reconnaître que ça donne la pêche de boire un smoothie ou un jus avant le pt’i déj/repas et c’est hyper recommandé de manger (ou boire) quelque chose de cru avant toute chose pour permettre à votre petit corps de savoir que vous êtes en train de remplir votre estomac, de bien l’assimiler et de bien digérer…

« La biologie, tout ça, tout ça… »

Si ça vous intéresse, je partage ici de temps en temps les photos de mes smoothies (entre autres)quand j’y pensais parce que moi et ma cervelle de Dori on a tendance à zappé Instagram 😀 #travailencours. 

Je vous ai gardé mes 2 recettes préférées, celles pour lesquelles je pourrais tuer père et mère.

« Euuuh oops pardon » 😀

Sur la première place du podium, sans hésiter se sera celui ci : 

Une tranche d’ananas, 10 cl jus d’orange, 2 abricots, gingembre frais

Et le deuxième, un pure délice ultra frais ! 

Une petite tranche de pastèque, 4.5 fraises, 2.3 feuilles de menthe 

Cette été disons que l’ananas, les pêches/nectarines, l’abricot ont été les fruits que j’ai le plus utilisé. Étonnamment, peu de fruits rouge en smoothie, plus en salade de fruits ! 

Nous sommes en septembre et malheureusement la fin des fruits d’été va avec donc je me penche plus sur les raisins (surtout sans pépins, beaucoup plus pratique !), les prunes, les kiwis, les pommes, les suprêmes d’orange, les poires etc… 

« Ne pleure pas on est pas encore en février ! »

Bien évidemment les bouquins et internet sont de magnifiques sources d’inspirations et si votre muse disparaît comme par magie un matin, ils sont d’un très grand secours !

Et vous, des recettes préférées ? 

A bientôt ! 

Mon alimentation | 1 an après

Alimentation

Depuis la mi-juillet 2013, je suis passée à une alimentation beaucoup plus saine et respectueuse. Je ne suis pas végétarienne et encore moins végétalienne mais il est clair que c’est le jour et la nuit dans mon assiette !

Mon type de régime n’est pas crétois mais à une grosse tendance méditerranéenne (merci maman pour ces merveilleuses bases) car avant je mangeais beaucoup de viandes et de poissons (à tout les repas) et pas le meilleur de ce qui existe (sur tout les points, qualité et éthique), 3x plus de produits laitiers et une bonne portion d’aliments transformés industriellement (de tout type).

Petit à petit, j’ai réappris à m’alimenter (non sans faire d’erreur je vous rassure) m’aidant de recettes pour ne pas avoir de repas morose mais je peux dire aujourd’hui qu’en seulement quelques mois, manger principalement végétal est rentré dans mes habitudes. Je cuisine à 95% végétarien chez moi mais il peut y avoir des exceptions, lorsque j’invite par exemple, ne soyons pas obtus ;). Je considère que nous n’avons pas à être dans des extrêmes, adapté son mode de vie est déjà en soi très bien, on est pas obligé de tout faire bien et sinon de rester les deux pieds dans les mêmes sabot… Du coup, lorsque je sors, je ne réfléchis pas outre mesure, si j’ai envie de ce tartare ou de sushis, souhate ! Et je suis surprise car parfois je n’en ai pas envie où comme lorsque je suis partie en vacances, au bout de 2 jours en communauté, mon esprit et mon corps réclamait plus de végétal !

 

Quels ont été les changements ?

Il y a beaucoup de pistes que je n’ai pas exploré encore vu le peu de temps qui s’est écoulé depuis les premiers changements mais concrètement, j’ai inclus dans mon alimentation les légumineuses (pois chiches, haricot rouges), les oléagineux (noisettes, amandes) et un peu les graines (courges et sésames). Le reste (légumes, fruits, fruits secs) y était déjà et j’essaie de consommer un maximum de produits non raffiné par ma grande copine l’industrie agro-alimentaire comme le sucre roux ou complet, les céréales complètes (pain à mie grise ou noir, galette de riz, pâtes complètes etc…) parce que c’est clair qu’aujourd’hui c’est pour moi insensé de manger, la plupart du temps, des aliments qui ne contiennent plus rien nutritionnellement parlant (fibres, vitamines…) à part un indice glycémique…

En ce qui concerne les produits laitiers, pour plusieurs raisons, j’ai voulu trouver une alternative au lait que je trouvais lourd, gras et difficile à digérer (Bonjour les jus/lait végétaux !). J’ai diminué considérablement les yaourts, ça ne me manque pas et tant mieux, le beurre doux puis salé (« merci les bretons ») qui a fait parti de ma vie et a été remplacé (pendant la période de transition où je mangeais encore des tartines de pain beurre/confiture) par du beurre végétale bio (St Hubert) qui dans mon souvenir n’avait pas du tout le même goûts que les vulgaires margarines, c’était même bon ! Si je dois faire une recette à base de sauce je n’utilise plus de crème fraiche mais de la crème de soja (recette chaude) ou du fromage blanc (recette froide) qui sont beaucoup plus sain. Par contre, je suis une fana inconditionnelle de fromage, là j’ai essayé d’enlever ma portion du soir mais il est clair (et c’est une bonne leçon) qu’il ne vaut mieux pas se restreindre de son VRAI petit plaisir quotidien sous peine de se tourner vers des aliments (trop) riche pour compenser…

Pour parler des apports protéiques, comme j’ai dit plus haut, je ne mange quasiment plus de viandes, de poissons ou de fruits de mer. Cependant, les œufs font parti intégrante de mon alimentation, j’aime ça (pour ne pas dire j’adore) ! Le soja est plus ou moins présents, j’ai essayé lorsque j’étais en transition de refaire mes plats préférés (poulet aigre doux par ex) avec des substituts (comme le soja déshydratés) mais aujourd’hui je remplace par des légumineuses, les recettes végétarienne sont très riche et cela me suffit amplement.

Il y a d’autres sources de protéines in estimé et parfois je suis surprise d’apprendre que dans certains légumes il y en a plus que dans un morceau de viande…

J’ai aussi décidé, grâce à ma charmante ville qui possède un marché digne de ce nom, d’acheter des produits de saison et local lorsque c’est possible. Malheureusement je ne peux me permettre d’acheter tout « BIO » même si j’aimerais fortement alors selon les prix je prends ce que je peux (c’est toujours mieux que rien) et je privilégie les producteurs qui ne possèdent pas de label mais qui ne traite pas leurs produits (Oui ça existe !). S i jamais je me retrouve à faire mes courses en grandes surfaces, je regarde toujours la provenance des aliments que j’achète car je pense sincèrement qu’un petit geste (concernant la nourriture que nous pouvons produire en France) ne fait pas de mal, bien au contraire 😉

Quels ont été les bienfaits sur mon corps ?

Tout d’abord, mon système digestif m’a grandement remercié (clap clap) de ne pas lui infligé autant d’aliment difficile à digérer au quotidien. Il est clair que je n’ai plus aucune gêne, ces manifestations plus ou moins odorantes ont disparu, je me suis rendu compte qu’elles sont rentrées dans les mœurs alors qu’en fait ce n’est pas normal que ça. Les intestins ont beaucoup de mal à absorber correctement les produits carnés… Ainsi, après quelques temps d’adaptations qu’on appelle aussi détoxination (oui ça ne se fait pas tout seul), j’assimile extrêmement bien tout les aliments végétaux.

Ensuite, j’ai réduit mon apport énergétique naturellement, mon ancienne alimentation était beaucoup trop riche pour moi et mon mode de vie (malgré une activité professionnelle non sédentaire). Il y a toujours un tas de petits plaisirs (et à toute heure de la journée) que je ne me refuse pas et qui serait « en trop » mais bon je resterai gourmande toute ma vie je pense ^^, mais cette alimentation est beaucoup plus adapté.

Le passage à une alimentation saine m’a aussi faire prendre un tournant dans ma vie. Je prends plus soin de moi et de différentes manières. Aujourd’hui, je me dépense assez (avec env 3h/4h de sport par semaine) pour atteindre mon objectif, qui je vous rassure n’est pas de devenir un squelette sur pattes mais d’atteindre mon poids de forme et d’y rester (en sachant que mon travail n’est pas trop fatiguant physiquement, je reste quand même debout toute la journée).

Conclusion

Aujourd’hui manger beaucoup plus végétal fait parti intégrante de ma vie et mes habitudes ont changé facilement et rapidement. Qui lu cru vu mon passé et les traditions familiales ? Bien entendu, j’ai adapté ce que je mange à mon rythme de vie, tout le monde n’est pas fait pour manger exactement de la même manière, selon sa morphologie, ses dépenses énergétiques etc…

Je n’ai d’ailleurs aucun problème concernant l’activité physique, je n’ai pas de coup de « mou ». Un encas avec un fruit bien consistant (banane) ou des noisettes et des amandes + une compote (s s ajoutés) me permet d’aller au sport le soir après mon travail sans manquer d’énergie !

Je n’ai aucun soucis de carence, si vous venez à vous poser la question…

« Je suis ce que je mange »

Cette citation est valable pour nous tous. Je suis ravie d’avoir modifié mon alimentation, je respecte beaucoup plus la communauté animale et l’environnement, je suis beaucoup plus énergique, mon corps me va bien mieux à l’intérieur comme à l’extérieur et ma santé sera sans doute meilleur à l’avenir.

Libre à chacun de manger ce qu’il souhaite ! 😉

A la prochaine ! Bye