Le sport | Le Bikini avec Sissy 1

Il se peut, si comme moi YouTube tu passes beaucoup de temps sur YouTube, que tu sois tombée sur la chaîne fitness de Sissy Mua… Oui ? Non ? Si tu ne sais absolument pas de quoi je parle je vais t’en dire plus… 

Sissy Mua est une passionnée de make-up et de sport, sa chaîne à évoluer en ce sens et depuis quelques temps maintenant elle propose des vidéos fitness plus ou moins longues. Ça peut être sur la théorie du fitness, l’alimentation (dont elle en connaît un rayon car elle a fait ses études en ce sens additionnée de nombreuses recherches) et des séances spécifiques pour se muscler (sans matériel ou presque), s’affiner, se dépenser chez soi ou à l’extérieur !

A partir de ses vidéos, elle a conçu des programmes complet sur 4 semaines pour permettre à ses abonnées de reprendre le goûts du sport et tout ça gratuitement ! Quelle bonne âme 🙂 C’est vrai que la plupart des programmes sont payant et lorsqu’on ne peut pas prendre un abonnement à une salle (peu importe la raison), le fait de pouvoir accéder à un programme sportif est réellement un plus ! 

Et en ce qui me concerne…

J’ai donc décidé de tester le « Bikini avec Sissy 1 » dont la vidéo explicative (avec les documents à télécharger) est toujours disponible sur sa chaîne (clique ici si ça t’intéresse) et sur son site internet « bikiniavecsissy.com » et je dois dire que j’en suis extrêmement satisfaite ! J’ai commencé le 28 novembre pour finir le 23 décembre 2016 (juste avant les fêtes hi hi hi).

bikini-avec-sissy-1

Pourquoi ? 

J’ai voulu me remettre en forme parce que je trouvais que mes activités sportives (1 h de Body balance + 1 h de yoga) n’étaient plus adapté à ma condition physique. En plein automne/hiver, j’avais VRAIMENT besoin de me dépenser car il se trouve que j’ai aussi voulu contrer plusieurs facteurs qui modifiait mon corps avec une prise de poids : 

  • diminution de la cigarette (+ de petit craquage alimentaire)
  • en recherche d’emploi (- d’activité car au travail je suis debout toute la journée)
  • changement de pilule avec plus d’œstrogène (+ de stockage de graisses)

 

J’ai décidé de faire toutes les vidéos de la journée sur une séance (1 h env) en ajoutant 20 min de plus avec la vidéo « Morning yoga » de Safia Vendome que je trouve parfaite pour étirer tout mon corps (Adieu les courbatures !). D’ailleurs, j’ai pris le temps de créer en avance des playlist pour chaque jour de chaque semaine et je me rends compte que je ne suis pas la seule ! On peut les trouver sur YouTube, c’est beaucoup plus pratique !

J’avais donc 3 séances de 1 h 30 par semaine, ce qui est tout à fait possible dans ma situation. Il est tout à fait possible d’étaler les séances du programme sur la journée selon son emploi du temps mais elle le dit et le répète de ne jamais écarter les vidéos cardio (qui sont de l’ordre de 8 min env) et c’est vrai que même si c’est difficile au début, ça permet de s’échauffer (surtout en cette période d’hiver intense) et ça fait un bien fou au final !! 

L’alimentation 

J’ai adapté mon alimentation sur le base de la chrono-nutrition (avec mes connaissances) et j’ai complété sur les conseils de Sissy et d’autres sportifs… Juste avant, j’avais commencé à réduire mes repas (lorsque je restais inactive pendant le journée pour « bosser » sur mon pc), je prenais un thé le matin avec 1 ou 2 fruits ou autres, 1 gros Miam-ô-fruit le midi, un petit goûter et un repas le soir avec parfois sans protéines, ce qui me suffisait amplement.

Quand tu fais du sport c’est une autre histoire ! Je suis passée à 3 repas par jour et une collation protéinée. 

  • La matin : Thé vert + Miam-ô-fruit (avant ma séance)
  • Le midi : Protéines végétales (et/ou animales), glucides, légumes. Dessert ou non.
  • Collation : Shaker protéines végétales
  • Le soir : Protéines végétales (et/ou animales) et légumes. Dessert ou non. Infusion.

Bien sûr cette description est une base de mes repas sur une journée, je ne suis pas du genre à me restreindre donc si j’ai un apéro en pleine semaine ou que j’ai envie d’une « douceur » (parce que j’adore le fromage), je ne me prends pas la tête.

L’important pour moi est d’avoir assez d’énergie pour pratiquer mes séances de sport et d’avoir une bonne reconstruction musculaire 😉 Je privilégie toujours les protéines végétales pour une question de santé et d’éthique (Je parlerais bientôt de l’évolution de mon alimentation sur le blog) et si elles sont animales, c’est souvent des œufs (plein air ou bio) ou des petits poissons gras (sardines, maquereaux…). 

Les changements ? 

J’ai pris mes mesures (ce qui n’a pas était très concluant), fait des photos chaque lundi pour voir si il y avait des changements visibles. 

Etant donné que j’ai « contre-balancé » les conséquences de mon mode de vie, je n’ai pas vu de changements exceptionnel mais plutôt une amélioration et une stabilité : 

  • J’ai augmenté ma masse musculaire global et je vois le changement surtout sur le haut du corps qui ne présente pas de stockage de graisses
  • J’ai stabilisé ma prise de poids 
  • J’ai commencé à perdre ma cellulite au niveau de mes cuisses 
  • Mon fessiers et mes hanches se sont affinés

C’est pas mal, non ? 🙂 

Question moral, le changement a été grand, je ne cesserai jamais de penser qu’une activité sportive régulière fait beaucoup de bien au moral ! Ça fait 3 semaines que j’ai arrêté le programme, je me suis octroyé une pause pendant les fêtes (je pense que je ne suis pas la seule ^^) et j’ai recommencé en faisant 1 séance par ci, par là et je vois clairement la différence !

Du coup, la semaine prochaine, je vais repartir « illico presto » sur le « Bikini avec Sissy 2 » ! 

A bientôt sur skinsandco ! 

Publicités

Le Sport | Pause/Arrêt, comment faire ?

Ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de sport ! Ça paraît évident dans le titre : ça m’est arrivé, j’en sors tout juste et ça peut te concerner aussi ! Si c’est le cas, peut-être que ces lignes vont t’aider à comprendre et à te remotiver.

LE SPORT REEBOOK

Que se passe t-il lorsque ton corps (ou ton cerveau) t’oblige à suspendre ou à arrêter tes séances de sport ? Si tu connais, tu comprends très bien ce que je veux dire parce que tu le sens, tu le sens vraiment ! Quand tu es habituée à faire min 2 h de sport par semaine, tu pleures ta mère quand tu ne peux plus rien faire. Parce que oui, même si tu n’avais pas forcément un objectif de malade mental, après 1 an, tu apprécies. Tu apprécies d’être plus en forme, de t’être affinée, d’avoir vu ton corps se dessiner !

Il suffit de peu de temps d’arrêts, selon les personnes entre 1 semaine à 3 mois, afin que ton cerveau commence à péter un câble car il est en manque de bien être (on sait tous que c’est une drogue et que c’est LA meilleure drogue du monde !) et que physiquement tu le ressentes, que se soit les douleurs qui reviennent (pour ma part ce sont mes lombaires qui s’atrophient à une vitesse folle si je ne les muscle pas) et bien sûr ton corps qui change et dans le mauvais sens. Il se dé-tonifie, cumule des graisses là où tu détestes qu’elles se stockent et tu perds tes muscles petit à petit… 

Parfois, c’est une petite pause, ça peut être un déménagement, un changement d’horaires, des déplacements ou l’arrêt d’un job avec ses conséquences financières, les vacances, un nouveau partenaire, l’arrivée d’un enfant ou simplement de la démotivation à cause de l’arrivée de l’hiver… Quand c’est un arrêt pur et dur là on est plus sur un problème « technique », c’est à dire, un problème musculaire, une maladie ou de la chirurgie etc… 

Les Solutions (parce qu’il y en a toujours !)

Ne t’affole pas, ce n’est pas la fin du monde ! Ça arrive et ça ne veut absolument pas dire que cette situation est irrémédiable pour le restant de tes jours ! Ce qui est cool c’est que l’être humain peut avoir ou développer de formidables capacités. 

Ce qui t’aidera c’est de la positivité, de la résilience et de la persévérance 

On en parle de la positivité ?

C’est la capacité à focaliser sur les points positif plutôt que les négatifs dans une situation. Ça peut grandement servir au quotidien parce que toi même tu sais qu’il y a des périodes comme ça où tout arrive (et pas des trucs super cool) d’un coup, sans prévenir et ça s’enchaîne en un rien de temps ! Etre positif en toutes circonstances te permets de ne pas voir les points négatifs en premier, de rebondir et de résoudre tes problèmes avec plus de facilité.

Notre amie la persévérance !

Elle, elle est une très bonne amie dans la vie et dans tout les domaines car elle te permets de te relever, de continuer à avancer malgré l’effort et les embûches… C’est la base de toutes réussites. On ne peut pas évoluer sans être tenace ou obstiné sachant ce qui nous attends. 

Qu’est-ce que la résilience ?

C’est la capacité de rebondir face à une situation délicate ou traumatisante (à quelques degrés que se soit) au lieu de s’effondrer et ne pas se relever. Parfois on « naît avec » c’est à dire qu’elle fait partie de notre apprentissage parental et parfois elle s’acquière à l’âge adulte avec les épreuves de la vie. 

C’est 3 capacités vont de pairs les unes avec les autres.

  • Si as déjà travaillé d’arrache pied sur ces capacités depuis quelques temps, se sera plus facile et cette épreuve te permettra d’évoluer encore pour atteindre le nirvana.
  • Si il t’en manque certaines ou que tu dois les développer : ce passage à vide va te permettre d’apprendre un peu plus à te surpasser !
  • Et si tu n’en as aucune (ce qui m’étonnerait grandement), ce ne sera facile mais ce qui est bien avec les challenges personnel c’est que au début, tu en chies et plus ça va plus ça passe crème :). 

N’hésite pas à te renseigner sur le développement personnel, à regarder des vidéos à ce sujet, à prendre un coach… si tu as besoin !

Voici des petites astuces pour quelques soucis que tu peux rencontrer concernant le sport : 

Si ce sont juste des petits contre-temps qui viennent se greffer à ton emploi du temps, rassure toi tu peux t’en sortir ! Sachant qu’une habitude est mise en place dans ton cerveau en 21 jours (3 semaines env), clairement, il suffit de se booster un peu et de ne pas lâcher ! Le tout est de s’organiser et trouver le temps parce que faut pas déconner, on en a toujours un peu ! ON A TOUJOURS 1 h/semaine même si on a l’impression que notre emploi du temps est surchargé. Se donner du temps pour soi est TRES TRES important. Ton cerveau te le rendra !

Par exemple, si tu as l’habitude de faire 5 h/s dont 2 h de cardio et 3h de muscu peuvent être réduit à 1 h et 2 h selon son objectif et ses besoins. Il est important de garder au moins une heure de sport dans sa semaine : la performance la plus importante selon son programme. Le cardio si on se dépense peu dans son travail (ce qui est souvent le cas malheureusement), la muscu si on est en renforcement musculaire.

  • Le temps : Quand on dit « j’ai pas le temps » c’est souvent une excuse parce que souvent « on ne prends pas le temps » ! Si vraiment le temps de trajet pour aller au sport est un problème, acheter le matériel nécessaire pour travailler, faire des activités chez soi ou dans le parc le plus proche est une solution.  
  • Le travail : En surcharge la semaine : pense au week-end ! Équilibre entre sorties, vies de famille (si il y a) et sport ! En déplacement : trouve une salle près de l’endroit où tu travailles et/ou tu dors, You tube t’aidera si tu veux une séance plus courte, des applications existent pour se maintenir en forme, à l’hôtel ou dehors c’est possible ! 
  • Le moral en baisse : Le tout est de se mettre un bon coup de pied où je pense et surtout GARDER A L’ESPRIT que CA TE FAIT DU BIEN et que c’est bien mieux avec que sans ! Imagine ce que le sport t’apporte (ou t’a apporté) et imagine ta vie SANS ses bienfaits : Ta motivation part de là ! Regarde d’autres sportifs sur internet ou demande à tes amis ce qu’ils font, achète des fringues de sport qui te mettent en valeurs et/ou que tu aimes (ça fait un bien fou et pas besoin de dépenser des 100 et des 1000) et Let’s Go ! 
  • Les vacances : Garde à l’esprit que si tu es en vacances c’est pour te détendre, t’émerveiller, te reposer, t’éclater, te dépenser ! Si tes vacances c’est plage/soirée/alcool/bouffe, tu peux faire le choix de ne rien faire et dis toi que en rentrant tu vas reprendre ton rythme. Si tu es du genre plutôt actif en vacances, ça équilibre grandement le manque de séances, et si jamais ce n’est pas trop le cas, qu’il te manque quelque chose pour tes besoins/objectifs, lance toi et fais toi une séance dès que possible (en salle ou en extérieur) : Vacances ne rimes pas forcément avec larver sous les cocotiers !
  • En couple : Parfois, même souvent on a tendance à remplir sa semaine avec plus de sorties à deux et son emploi du temps tend à exploser ! Dans ce cas il ne faut pas hésiter à garder du temps pour ces séances (et pour soi) quoi qu’il arrive, à les décaler si il faut s’adapter à l’emploi du temps de l’autre ! Ou encore mieux y aller ensemble 😉 Faire des concessions comme réduire (un peu) tes séances est bien mais sans tout arrêter si cela te fait du bien ! Garder un équilibre être bien dans sa tête…

Si, quelque chose te force à arrêter complètement tes séances il y a aussi des solutions, il faut se dire que le temps arrange toujours tes problèmes et surtout prendre son mal en patience SANS se décourager ! 

  • La chirurgie ou le problème musculaire : Très souvent c’est localisé, au tout début il y a un temps d’arrêt plus ou moins important et cela peut vite se ressentir. Le tout est de patienter (bah oui faut pas déconner et se flinguer encore plus : logique mais parfois pas pour tout le monde). Selon son mal, sa ré-éducation… Reprendre en douceur, trouver une autre activité qui te fasse du bien sans solliciter au maximum le muscle malade. Par exemple : après une déchirure à un muscle intercostal (entre les côtes), j’ai dû arrêter la salle où je faisais 1 h de Body combat (cardio intensif) et 1 h de Body balance (renforcement musculaire) par semaine. Même après la ré-éducation par ondes, je ne pouvais plus rien faire, j’ai dû me mettre au Yoga chez moi. Au début je faisais 1 séance de 20 min par semaine sans faire tous les exercices car la plupart du temps j’avais mal le lendemain. Et au fur et à mesure j’ai augmenté les efforts en octroyant juste les exercices qui sollicitait trop cette partie (gainage) jusqu’à pouvoir faire 1 h de yoga intense avec des poses de dingues et 1 h de body balance. Finalement mon corps est réellement prêt à reprendre 1 an 1/2 après ! Selon la guérison, l’avis du Kiné etc… Petit à petit, faire des tests, solliciter en légèreté le muscle en question et s’écouter permet de reprendre ses activités. Ça peut être long, oui, comme pour moi mais on y arrive toujours
  • La maladie/handicap : Changer radicalement de mode de vie c’est souvent une obligation. Si cette maladie ne te permet plus de te dépenser, te fatigue à outrance ou te donne des douleurs musculaires. Cherche des activités qui te feront du bien auprès de personnes qui sont dans ton état et sur les conseils de plusieurs spécialistes ! 
  • Les finances : Si pour quelques raisons que se soit, tu ne peux plus assurer le paiement de ton abonnement, ta licence, tes cours à la carte etc… Tu peux trouver une salle moins chère mais il te suffit aussi de faire du sport ou de la musculation chez toi ou dehors ! Avec les applications, internet ou la TV tu peux te faire un programme adapté à tes envies et tes besoins pour rester en forme ! Trouve des horaires qui te permettent de ne pas emmerder tes voisins si tu veux sauter partout 😀 Sans matériels, ta maison regorgent d’objets en tout genre pouvant remplacer ce dont tu as besoin ! Sinon fait du fitness ou de la muscu à l’extérieur si le temps le permet. Prends tes baskets et va courir ou faire de la marche rapide à l’air frais. 
  • Les enfants : C’est pareil que d’être en couple ! Quand on s’occupe d’un enfant c’est un boulot à plein temps (enfin ça dépends de la situation) mais on peut toujours trouver 1 h avant ou après le boulot si il y a le conjoint ou une nourrice qui entre en jeux ou bien entre 10 et 20 min pour faire une séance intensive chez soi, tout les 2 ou 3 jours, lorsqu’on ne travaille pas et laisser de côté quelques tâches ingrates !  

 

Je n’ai bien sûr pas évoqué en détails tout ce qui peut arriver dans une vie et au quotidien sinon il faudrait écrire un bouquin et cet article est bien assez long ! J’espère que les conseils et les idées que j’ai évoqué via mon expérience et celles des personnes autour de moi t’aideront à garder en tête qu’il ne faut jamais désespéré, que parfois certaines choses arrivent mais que plus tard, forcément, avec un peu de motivation, tout rentre dans l’ordre car il y a toujours des solutions. Parce que si faire du sport est pour toi important et te procure du BIEN ETRE (et clairement ça en apporte à tous les coups et à tout le monde), il ne faut pas s’en séparer, NE JAMAIS ABANDONNER, PRENDRE DU TEMPS POUR SOI ET SE FAIRE DU BIEN ! 

Bye ! 

Le Sport | 1 an après…

On y est, le premier bilan ! Déjà un an que j’ai commencé le sport, « le vrai effort physique » comme on dit avec une amie qui se reconnaîtra sans doute ; ) Faire un boulot physique aide beaucoup à maintenir son corps en forme, seulement faire du sport c’est quand même autre chose… Notamment question dépassement de soi, discipline etc…

BRACELET LES MILLS

Une petite phrase de motivation « Rends ton corps heureux » – Les mills

En 1 année, saison après saison, on passe par différents stades et surtout lorsqu’on est pas sportif à la base ! Les 6 premiers mois j’ai découvert et aimé le concept de fitness « Les Mills » qui est assez connu aujourd’hui. J’ai pratiqué différents cours tel que le « bodybalance », le « bodypump » etc… et j’ai trouvé une régularité très rapidement. Je dois avouer que d’aller à la salle en sortant direct du travail et en sachant qu’on y retrouvera une amie entretien grandement la motivation !

Comme j’en ai parlé, pour un premier petit bilan, dans un article ici, après mon déménagement, je n’ai pas trouvé de salle avec des conditions d’inscriptions qui me correspondent. J’ai donc passé une bonne partie de l’hiver à faire du fitness chez moi ainsi que du vélo environ 2 fois par semaine pour entretenir un minimum tout ça. Forcément, il est arrivé un moment où lorsqu’on a fait, pendant 6 mois, 4h de sport/semaine dont des cours très dynamique et collectif, on s’ennuie un peu et le moral en prend un coup. Heureusement, j’ai enfin trouvé une salle ultra méga canon qui propose le concept ET est associé à la salle près de chez moi. Yououh !!

Depuis février, je teste différents cours et surtout en accords avec mes horaires de travail qui sont très différentes de l’année dernière où je bossais de 10h à 19h… Avec le changement de saison tout récent « et ça on ne peut pas pester contre » et un boulot beaucoup plus physique je rame à trouver une régularité, à faire autant d’heures de sport qu’avant… Par exemple le lundi matin, second jour de repos « aie ça pique » et surtout j’ai du mal à rentrer chez moi, me poser pour ressortir et aller à la salle « farniente quand tu me tiens ! ».
Cependant, il y a certains cours que je suis plus en ce moment, lorsque je veux me défouler un bon « bodycombat » d’1h est adéquat, bon vive les courbatures quand tu le fais pas toutes les semaines lol et sinon pour se détendre tout en renforçant sa musculature le « bodybalance » qui reste sans aucun doute mon cour préféré…

Le fait de s’apercevoir que la motivation pour le sport est à double tranchant est un déclic. Je me suis aperçue que moins tu y va plus ta motivation et ton moral baisse et plus tu y vas, tu te sens de mieux en mieux… Les endorphines auraient-elles avoir quelque chose la dedans ? Certainement et j’ai envie de dire « tant mieux » car quand tu y retourne avec un gros coup de pied au cul fesses pour faire un cour plus cool genre le pilate (ça aide à la motiv’ aussi) et que tu ressors avec un bien être grandissant, c’est juste sensationnel !

Question équipement, dans mon cas, le fitness est plutôt économique. J’ai investi au début, en faisant des erreurs de débutant (ne prends pas les bas en cotons de chez décat’, ils s’usent super vite… hum hum en effet). Donc des bas noir un peu plus cher (en matière synthétique) qui tiennent et ne s’effilochent pas dans tous les sens. Des débardeurs en mode corail flash car ça fait du bien au moral (et c’est franchement le seul endroit où je porterais de la couleur) et une paire de basket hyper confortable vu ici et hop c’est parti !

Bilan : Il y a des hauts et des bas à cause des changements, des contrariétés, des saisons… Ça arrive, on est que des êtres humains, l’important est de ne jamais lâcher et d’y retourner pour se faire du bien, parce que c’est réellement bénéfique au final !

A bientôt !

Trouver son sport #2

Il y a quelques temps, je vous ai parlé de mon envie grandissante de faire du sport ici, j’avais l’idée de faire de la danse et notamment du Charleston.

Mais comme tout n’est pas possible à tout moment, il se trouve que dans ma très chère ville méga pourri il n’existe aucun cour collectif de cette magnifique discipline… Seulement une prof de danse qui enseigne les bases de toutes les danses de salon, j’y suis allée, deux fois mais bon ce que je voulais c’est apprendre cette danse et pas le Chacha ou la Salsa en fait…  Enfin pas un peu de tout mais à moitié. Dommage…

Du coup, je me suis mise en mode rumination et recherche. Une amie me parlait souvent de la salle de sport où elle allait et avec un certain entrain. Je ne l’ai pas retrouvée la première fois qu’elle m’a proposée, sans doute par peur de me retrouver dans un monde où je pensais ne pas avoir ma place : c’est ça de n’avoir jamais mis les pieds dans un cour de sport quel qu’il soit ! Et puis, je me suis mise un coup de pied au c** car j’avais un grand besoin de me dépenser, et je me suis dit « pourquoi pas essayer ? », non sans être un peu pommée et en me posant mille question existentielle du genre « Je m’habille comment ? A quoi ça ressemble ? ». La première fois, un peu timide… Mais au final, pourquoi ? C’est pas la mort sérieux !

En y repensant, c’est clair qu’il me fallait quelqu’un pour m’accompagner, me motiver et je ne remercierais jamais assez cette personne qui a pris de son temps pour aller au même cour que moi et répondre à mon « Help ! ».

Si tu passe par là : « Je t’aimmmeeee M. !! ».

Parce que la bonne nouvelle c’est que cela fait bientôt 1 mois que j’ai participé à mon premier cour de Bodybalance et que je trouve ce cour extra ainsi que d’autres et surtout, surtout ça me donne envie d’y aller et de me dépenser !!

« Tadaaa !! »

« Ceci est un MIRACLE, mesdames et messieurs !! »

Je ne sais pas exactement comment cela se passe dans la plupart des salles donc mon avis peut ne pas être très objectifs mais je peux dire que lorsque j’y suis allée dimanche

« What ? »

« Double miracle ! »

avec en tête de faire un peu de marche sur le tapis, j’ai trouvé un encadrement, de l’intérêt pour mes objectifs et sans rien demandé j’ai eu des conseils sur ce que je peux faire et ce que je dois éviter de faire pour ne pas bousiller mon dos. J’avais déjà apprécié la prévention lors de mon inscription car on m’a demandé mes antécédents (pneumothorax) et mes problèmes de santé (asthme et dos) et on m’a orienté vers les cours qui me correspondrais et par la suite j’ai effectué un petit bilan avec une prof pour évaluer encore plus ce dont j’avais besoin.

Du coup, j’ai de plus en plus envie d’y aller, c’est quand même extra méga dingue pour une personne comme moi qui déteste levé le petit doigt en ce qui concerne les efforts sportifs !! Je me suis dit minimum 3 fois dans la semaine pour suivre des cours, notamment de Bodybalance et de Sh’bam et travailler mon endurance sur les appareils comme le tapis, le vélo, le ballon etc…

Pour vous expliquer un peu dans quelle vision est cette salle, les cours proposés par le club sont basés sur ceux de l’entreprise « Les mills ». Ils ont programmés des cours collectifs doux à intense et intégrés une forme de motivation tout aussi intense, de la musique entrainante, des chorégraphies, et un bon coaching.

Un des cours que je veux suivre régulièrement est celui ci : http://www.clublesmills.com/cours/bodybalance.php et ça ressemble à ça :

Personnellement, j’adore. Ce n’est pas intense, ça fait travailler les muscles en profondeur mais ça ne veut pas dire que certaines postures ne sont pas difficiles ! En plus, elles sont parfois adaptables pour plusieurs niveaux.

Premières impressions positives ! A suivre…

Je me prépare psychologiquement à essayer d’autres cours notamment celui de ce matin « Taille/abdos/fessiers », il se peut fortement que je meurs littéralement mais bon il faut bien de donner de petits défis hein 😉

Allez Bye !

 

 

Trouver son sport

A t-on une motivation naturelle pour se dépenser en faisant du sport ou cela provient de notre éducation ?

Grande question. Si vous avez un avis là dessus, se serait intéressant…

Moi et le sport ça fait 2. 15. 10000? 10000. Concrètement, je n’avais pas trouvé d’activité physique qui me motive réellement à sortir de chez moi en me disant « je vais me dépenser, trop cool, je me sentirais mieux après » (est-ce que les gens se disent vraiment ça ?). Depuis le lycée et la découverte de mon asthme d’effort (forcément ça ralenti la motiv’) où je crevais littéralement sur le terrain, je n’ai absolument jamais eu la motivation d’aller dans une salle de sport, de suivre des cours collectifs. Mis à part l’expérience récente de suivre un cour de Qi Jong  accompagnée d’une amie, rien, nada, que t’chi. Et puis il faut préciser que je fumais aussi… Tout pour fuir un terrain ou une salle !

Depuis quasiment 1 an que j’ai retrouvé une partie de mes poumons, l’idée me traverse l’esprit : Faire du sport pour se sentir mieux dans son corps, ce détoxifier et tonifier tout ça ! Sauf que…

Jusqu’à présent je déteste faire des efforts physique : là est tout le problème. Alors comment se re-motiver ?? Parce qu’on va pas me prendre par la main, hein. Je me suis dit que déjà il fallait trouver une activité qui m’attire et qui me ferait plaisir : La danse.

J’ai essayer l’été dernier pour commencer doucement de faire des chorés simple (style kuduro ou zumba), ça m’a fait beaucoup de bien mais c’est pas vraiment ma tasse  de thé. Clairement.

Ce qui m’attire c’est le Charleston. J’adore cette danse, déjà parce que la musique me plait énormément (jazz) et ensuite car c’est entrainant et ultra énergique (et certainement crevant) ! Ce qui m’attire c’est qu’elle se pratique en solo, en duo, en ligne et avec des styles différents. Il y aussi l’histoire de cette danse qui la rend particulièrement joyeuse de part l’époque de sa naissance (vers 1920) aux États-Unis et arrivée en France pendant les années folles juste avant la crise de 1929. Après la guerre de 1914-1918, les personnes avaient envie de gaieté, de dynamisme et notre pays était très influencé par l’Amérique…

Si vous ne connaissez pas, cette vidéo vous permettra de la découvrir (ici est présenté un concours de danse en solo) :

Alors ? Original non ?

Maintenant « y a plus qu’à » comme on dit ! J’ai trouvé des adresses, j’espère pouvoir trouver des cours collectifs pour débutant en ce milieu d’année…

A suivre !!

Merci de votre lecture !