Les yeux

Que de produit différents nous avons, heureusement, à portée de main pour sublimer notre regard où tout simplement le mettre en valeur de façon excentrique, discrète ou naturelle. De couleur nude, flashy ou monochrome tout ces produits se déclinent de différentes matières…

Petit tour d’horizons…

IMG_54751

La base

Il existe plusieurs types de bases à paupières, produit que l’on va appliquer sur, et parfois sous les paupières pour que le maquillage accroche facilement lors de l’application, ai une meilleure intensité et tienne plus longtemps.

Toute marques confondu, les bases à paupières se présentent sous forme de tubes, de pots, de flacons (avec applicateur mousse comme certains correcteurs) ou de crayons

Le plus souvent elles sont de couleur chair et il peut arriver que parfois elles comportent une pointe irisée, pratique pour donner une bonne base à un maquillage adéquat (soirée).

Le fard à paupière

Sans doute le produit qui se déclinent le plus. Entre les fards poudre et les fards crème qui est sans doute la texture en plein essort c’est temps ci, nous sommes plutôt gâtées. Les couleurs sont très nombreuses, de la plus nude à la plus pétante et les assortiments réunis dans des palettes, tout autant ! Sans compter celle que vous pouvez structurer vous même.

Le fard poudre se présente compressé, il possède un rendu du plus matte au plus pailleté en passant par le satinée et l’irisé. Traditionnellement, on utilise des pinceaux de différentes grosseurs et surtout formes pour travailler la matière poudreuse plus facilement selon l’endroit de l’œil sur lequel on le pose. Le gros avantage du fard à paupières poudre est qu’il est pratique à utiliser, à transporter et se garde très très voir TRÈS longtemps, que se soit de part sa consommation qui est lente, ou sa conservation (ne contenant pas d’eau).

Le fard crème se présente souvent en pot. La matière est très agréable à travailler sur l’œil et avec différents matériels, dont ses doigts ^^ Il est très souvent satiné ou irisé car beaucoup plus lumineux, il peut aussi être matte et est utilisé comme base dans un make-up sophistiqué.

Le pigment et les paillettes se présentent sous forme de poudre libre et sont très concentrés. Utilisés en complément ou seul Ils s’appliquent à l’aide d’une base spéciale très fixante qui empêchera la moindre chute et conservera la tenue du maquillage.

L’eye liner

Magie d’invention qu’est ce produit ! Un véritable symbole vintage du siècle dernier. Chacune sa texture, selon son habileté…

Le liner liquide est proposé avec un pinceau plus ou moins souple qui permet de tracer des traits du plus fins au plus épais et se présente dans un flacon. Avec un feutre, généralement dotée d’une pointe assez épaisse et plutôt dure, ce qui permet de tracer des traits peu voir très épais.

Le liner gel quant à lui se présente sous forme de pot, plus épais, on l’utilise avec un pinceau pointu ou biseauté. Il est peut-être plus facile à utiliser pour certaines mains et est souvent waterproof donc peut avoir une meilleure tenue…

Question couleur, le noir plus ou moins matte reste sur la première marche du podium suivi des noirs pailletés et autres couleurs plus ou moins originales…

Le crayon

Pour les yeux, il existe principalement 4 types de crayons.

Le crayon classique en bois, que l’on taille au fur et à mesure et qui se en une multitude de couleur que se soit le noir, les marrons en passant par les gris, les bleues etc… (y compris le beige souvent utiliser pour les muqueuses afin de réveiller). Souvent peu gras il a une bonne tenue même lorsque qu’il coûte peu cher, il se peut cependant qu’il soit un peu plus difficile à estomper…

Le crayon se présente aussi avec un emballage plutôt pratique (dont j’ai omis le nom, clap clap clap) et va permettre de ne jamais avoir besoin de le tailler ! Il fonctionne grâce à sa base qui tournant à droite fait monter la mine et à gauche la fait redescendre… Sa pointe peut-être en biseau ou ronde et fine, un compagnon de voyage idéal ; )

Le Khôl est un type de crayon en bois qui se taille et à la particularité d’avoir une texture assez grasse, ce qui va permettre à l’utilisateur de travailler la matière, par exemple en estompant le produit pour obtenir différents effets…

Le Jumbo est un gros crayon en bois. Il permet de travailler de grandes surfaces (paupières mobiles) et de gagner du temps. On en trouve de toutes les couleurs également et chez beaucoup de marques !

Le mascara

Merveille d’invention qu’est le mascara ! A lui seul il permet de sublimer un regard.

La base est un produit qui se présente sous la forme d’un mascara et qui est transparent, il va texturiser les cils, parfois les protéger… A appliquer avant le dit mascara.

Évidemment il est entièrement possible de trouver un mascara multi effets, le plus souvent il va y avoir l’un ou l’autre :

Le mascara volume va avoir une certaine tendance à épaissir les cils et créer avec l’effet de matière une impression de volume. Il est souvent présenté avec une brosse classique (type goupillon).

Le mascara allongeant à contrario va donner de la longueur aux cils et se présente souvent avec une brosse en silicone avec des picots (et là les marques ont beaucoup d’imagination ^^).

Les faux cils

Véritable accessoires de sortie en soirée ou de jour si cela vous convient, les faux cils donnent une impression de longueur et de volume démentiel !

Les faux cils en bande, vendus le plus souvent par deux plus ou moins long, volumineux et fantaisies.

Les faux cils individuel se présentent sous forme de plaque de cils un à un à coller.

La colle existe parfois sous forme de bande autocollante, le plus souvent sous forme de tube vendu avec ou séparément. Une bonne colle de qualité évitera tout ennui !

A bientôt !

Le teint #3

Me revoilà pour partager mes petites « connaissances » sur ce qui termine un teint en bon et du forme.

Teint blush

Le Blush, pour une bonne mine !

Si vous avez comme moi les pommettes rosée, au premier abord, vous penserez que vous n’en avez pas besoin. Et bien si. Parce que si vous avez unifié votre teint, il vaut mieux ne pas laisser ce jolie minois avec un air de cadavre… Hum hum.

Vous en trouverez sous différentes formes, le plus courant étant en poudre sinon en crème, mousse ou liquide. Si votre peau est sèche, préférez les trois derniers qui n’aggraveront pas ce problème à la longue et à contrario les peaux grasses, le fard vous conviendra mieux… A savoir que l’achat d’un pinceau poudre est indispensable pour l’appliquer, il faut juste éviter de le choisir trop grand (pinceau poudre libre) ou trop petit pour plus de confort et de facilité d’application et sa forme dépends du rendu et de vous aussi… Il faut tester et trouver celui avec lequel on est à l’aise (œuf, biseauté…)

Pour le choix de la couleur c’est plus ou moins simple, ça peut être selon votre couleur de peau naturelle. En général, les teints pâle ou clair iront vers des teintes dit « fraiches » (rose poudré, pèche clair etc…) Les peaux moyennes peuvent, à priori, se diriger vers des teintes plus intense comme les roses, les pèches et corails… Et les peaux mattes, elles, opteront pour des couleurs plus profonde comme les rouges/roses, les marronées/cuivrées ou le prune pour les plus téméraires… On peut aussi choisir aussi par rapport aux cheveux, aux vêtements portés et bien sûr à nos goûts…

Au niveau de l’application, il y a deux écoles clairement. L’une d’elle conçoit que le blush est une reproduction de l’état naturel de la peau lors de la sortie par temps de grand froid par exemple ou du petit pincement de mamie (au choix) donc plus un effet « bonne mine » ou la couleur sera présente sur la pommette.

Et l’autre c’est plus une histoire d’esthétique (et peut-être d’ancienne méthode) car elle s’en sert pour sculpter donc cette technique se base principalement sur la forme du visage et souvent le blush est appliqué de l’intérieur vers l’extérieur dans différentes directions pour obtenir un effet d’optique. Bien évidemment, vous faite comme vous voulez si les deux vous plaisent c’est possible aussi 😉

Blush « Coralista » de chez Benefit Cosmétics : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Blush/CORALista-Blush/P79905

Blush crème « Breezy cheeks » de chez UNE (bio) : http://www.mademoiselle-bio.com/blush-grand-air-une.html

Le « contouring »

Cette charmante méthode (qui n’est certes pas obligatoire quotidiennement mais fait parfois son petit effet de « teint parfait ») consiste à définir ou a accentuer certaines zones du visage pour donner du relief à l’ensemble ou tout comme le blush corriger une forme de visage.

L’enlumineur

Il sert à rehausser les zones de lumières du visage et se présente sous forme (le plus souvent) de stylo/pinceau. Pour choisir la couleur ce n’est pas très compliqué, préférez un ton en dessous de votre carnation. A savoir que le « highlight » est irisé. Il est préférable d’étudier son visage pour ne pas se tromper en l’appliquant bien sur des zones naturelles (arrête du nez, menton, haut de la pommette…) Il est facile de l’appliquer au doigt et de l’estomper.

« Touche Eclat » de chez YVES SAINT LAURENT : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Enlumineurs/Touche-Eclat/P29905

« High Beam » de chez BENEFIT COSMETICS : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Enlumineurs/High-Beam-Enlumineur-Liquide/P2521

La poudre du « contouring »

N’a pas vraiment de nom en effet… Elle doit absolument être matte, sans discussion car elle va servir à accentuer ou définir les zones d’ombres (creux de la pommette). La plupart du temps on utilise une poudre bronzante mais c’est toujours pareil il ne faut pas qu’elle soit classique car trop orangé mais plutôt maronnée/taupe et assez claire pour un effet le plus naturel possible…

Là encore une fois il faut étudier son visage afin de ne pas se tromper et risquer de mal faire. Le risque est d’en appliquer un peu trop, il faut que se soit perceptible et non visible ,) Prendre un pinceau qui diffuse bien la matière et bien estomper !

Poudre bronzante « Laguna » de chez NARS : http://www.sephora.fr/Maquillage/Maquillage-Soleil/Poudres-de-Soleil/Poudre-Bronzante/P23305

Pour peaux claires : « Les beiges » de chez CHANEL : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Poudres/Les-Beiges-Poudre-Belle-Mine-Naturelle-SPF-15/P1312002

Poudre compacte « 03 » terre de soleil de chez So’bio Etic : http://www.leanatureboutique.com/poudre-compacte-03-terre-soleil-prd-14955.html

 

J’espère que ça vous a plus et à la prochaine dans cette rubrique pour faire le tour des petits « trucs » à connaître !

Bye !

 

Les produits de teint #2

La suite sur les bases du maquillage concernant le teint ! Aujourd’hui nous allons faire un petit tour du côté des correcteurs et des poudres. Je tiens à préciser que ces informations sont « non contractuelles », je ne pense pas tout savoir et tout ceci est le fruit de recherches personnelles et tiré de mon vécu…

Poudres et correcteurs

Les correcteurs de teint 

Il existe plusieurs types de correcteurs, souvent un produit est utilisé pour plusieurs utilisations car rien n’est figé mais il est bon je pense de savoir ce qui existe et pourquoi…

L’Anti-cernes qui se présente en tube, en stick, en crayon et parfois en poudre et est un allié indispensable à celles qui ont ce souci. Il est conseillé de le choisir légèrement plus clair que son teint pour un effet défatiguant mais pas trop sous peine de ressemblez à un cadavre… Et ça, clairement, on aime pas.

« Boi-ing » de chez BENEFIT COSMETICS : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Anti-Cernes-Correcteurs/Boi-ing-Anticernes/P2516

« Correcteur Naturel » de chez BENECOS (bio) : http://www.beaute-au-naturel.com/benecos-correcteur-naturel–5-ml,beaute,produit,3037-10880-28161,2.beaute-naturel.html

Les correcteurs de couleurs se présentent couramment sous forme de palette (mais aussi en stick), ils sont pratiquent pour camoufler tous les défauts de teintes de la peau. A savoir que ça fonctionne comme les bases (article précédent), on se sert d’un cercle chromatique pour savoir quelle couleur complémentaire utiliser. Ne pas trop en mettre et surtout pas uniformément sur le visage car cela donne un teint grisâtre (ex: correcteur vert) et ne pas oublier d’appliquer par la suite un fond de teint. (Oui c’est logique mais bon, il vaut mieux le dire…)

Palette « crème de camouflage » de chez MAKE UP FOR EVER : http://www.makeupforever.com/fr/fr-fr/make-up/teint/correcteurs/palette-cr%C3%A8me-de-camouflage?sku=4802

« Correcteur anti-rougeurs » de chez COULEUR CARAMEL (bio): http://www.coeur-de-bio.com/maquillage/5258-couleur-caramel-correcteur-anti-rougeurs-16-vert-118316-3700306983164.html

Le correcteur anti-imperfections est spécialement conçu pour stopper ce problème (ou en tout cas ne pas l’aggraver) car il est enrichi en actifs qui permettent d’aider à freiner l’inflammation. Le mieux est de le choisir de la même couleur que sa peau. A noter que si les boutons sont couleurs rouges il faudra peut-être utiliser un correcteur vert pour neutraliser la couleur.

« Anti blemish solution » de chez CLINIQUE : http://www.douglas.fr/douglas/Maquillage-Teint-Correcteur-de-teint-Clinique-Anti-imperfections-Anti-Blemish-Solutions-Clearing-Concealer_productbrand_3000027282.html

« Duo anti-imperfections 2 en 1 menthe » de chez LAVERA (bio) : http://www.lescopinesbio.com/lavera-duo-anti-imperfections-2-en-1-menthe-bio/1770.html

Et il existe bien sûr des produits 2 en 1 (ex : anti rougeurs et anti imperfections).

« Correcteur de teint » de chez PHYT’S (bio) : http://www.coeur-de-bio.com/visage/4376-correcteur-de-teint-tube-6-g-phyt-s-3760126261460.html?gclid=CJrV16z-k7wCFaQfwwodingAWw

Les poudres, obligatoire ?

Alors pour répondre à la question : il vaut mieux. Disons qu’en plus d’unifier, de colorer et/ou de matifier le teint, les poudres fixent les matières crémeuses (fond de teint, anti-cernes) et cela évite que ces derniers ne filent dans les plis de la peau ou ne se déplacent… Elles s’appliquent donc après le fond de teint et les correcteurs. Parfois, pour les peaux sèches, il est très difficile de trouver une poudre fixatrice et peu matifiante de part sa « nature » car la plupart marqueront les zones de sècheresse si la peau n’est pas ultra bien hydratée avant l’application du fond de teint…

Les deux principaux produits « fixateurs » sont les poudres libres et les poudres compact (minérales ou synthétiques). La différence notable est que la première est plus difficile à manier et à transporter du fait de sa volatilité ; la deuxième est plus couvrante et à contrario facilement transportable.

Au niveau du choix, si vous avez un fond de teint de la couleur de votre carnation, il est conseillé de prendre une poudre de la même teinte (lorsque c’est possible) ou une poudre transparente (mais attention à ne pas vous exposez au flash d’un appareil photo ou à une caméra sous peine de ressembler à un fantôme !!) sinon vous pouvez jouer selon les autres produits que vous possédez…

Il existe divers effets à obtenir avec une poudre, par exemple la matité pour une peau mixte à grasse mais aussi la luminosité pour un teint terne…

« Poudre universelle Libre » de chez Chanel (rapport qualité/contenance/prix excellent) : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Poudres/Poudre-Universelle-Libre-Poudre-Libre-Fini-Naturel/P96374

« Poudre libre diaphane » de chez Couleur Caramel (bio) : http://www.coeur-de-bio.com/maquillage/5171-couleur-caramel-poudre-libre-diaphane-111801-3700306918012.html?gclid=CIL8r_v_k7wCFYsKwwodGkAAag

Poudre compact « Luminelle » de chez Yves Rocher : http://www.yves-rocher.fr/control/maquillage/poudres/poudre-compacte/

Poudre compact de chez Avril (bio) : http://www.avril-beaute.fr/maquillage-bio/279-poudre-compacte–3662217000654.html

La « Terre de soleil », « Bronzer » ou « Poudre Bronzante ».

Comme son nom l’indique, c’est une poudre bronzante qui se déclinent dans plusieurs nuances pour toutes les carnations, donc attention à bien la choisir pour éviter de donner à votre teint un ton orangé ! Les peaux claires iront plus vers des couleurs plus miel, les peaux moyennes vers des teintes or et les peaux mattes vers des tons plus ambré. Il en existe des mattes et des scintillantes, après je dirais que c’est chacun ses goûts mais il faut savoir que le matte donne un effet plus naturel.

Elle sert uniquement à réchauffer le teint, pas à vous donner un bronzage ! Si vous êtes clair de peau, par pitié allez y doucement ou oubliez le. Oui c’est nulle, certes.

Ce produit est à utiliser avec parcimonie, on en applique pas partout…  Il existe plusieurs techniques d’application mais je pense que la meilleure pour ne pas se tromper c’est le dit « 3 ». Concrètement, prenez votre visage de profil et dessinez un 3 : vous commencez sur le haut de la tempe, faites le premier demi cercle du chiffre en descendant vers la pommette  et continuez en faisant le deuxième en finissant en direction du menton. Ca donne à peu près ça :

Application en 3

« Baked Bronzer » de chez URBAN DECAY : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Poudres-de-Soleil/Baked-Bronzer-Poudre-Bronzante/P2771

« Poudre de soleil minérale » de chez DR HAUSCHKA : http://www.mondebio.com/maquillage-bio/dr-hauschka/poudre-bronzante-9g/2261.html

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que ça vous aura aidé à y voir plus clair pour celles qui ne savait pas 😉 On se dit à la prochaine !

Merci de votre lecture !

Les produits de teint

J’ai eu envie de parler des bases donc il y aura plusieurs chapitres, voir sous chapitre et cela peut concerner autant le maquillage, que les soins, que l’onglerie…

Alors bien sûr ce ne sont pas des conseils pro mais juste ce que j’ai remarqué au fil des années, ce que j’ai retenu des professionnelles mais aussi des amatrices… Et je trouve sympa de partager ce que je connais et vous aussi d’ailleurs, n’hésitez pas à en parler !

fond de teint

Aujourd’hui, un petit topo sur le make-up de ta face. Voilà. C’est dit.
Commençons par le commencement.

Les Bases… A quoi ça sert ?

Le principe de ces produits est de parfaire l’aspect de la peau, de la protéger et d’augmenter la tenue du maquillage. Il en existe parfois plus d’une chez certaines marques car elles sont aussi conçu pour camoufler ou corriger tous les petits problèmes de peaux (rougeurs, teint terne, pores dilatés, sècheresse…).

Les bases pour le teint sont sous plusieurs formes, liquide la plupart du temps, il arrive qu’elles se présentent en stick. Elles s’appliquent après la crème de jour et avant le fond de teint. A savoir que certaines sont transparentes, blanche et d’autres colorés pour faire face à certains problèmes. En général pour ne pas pédaler dans la semoule, se rappeler comment est fait un cercle chromatique aide à ne pas se tromper ! En d’autres termes, les couleurs opposés se neutralise comme le jaune et le bleu (cernes, teint asiatique…) ou le vert et le rouge (rougeurs et… Hulk?) Ah ah ah.

Il faut savoir que les bases de make-up classique sont en quasi totalité (pour ne pas dire toutes) constituée de Silicone, c’est pour cela qu’elles peuvent remplir hyper bien leurs fonctions car ce composant forme un film qui floute les imperfections et empêche le maquillage de pénétrer dans la peau. En enlevant le fait que c’est (encore) un polluant, il peut arriver que certains types de peau (mixte, grasse) réagissent mal à ce genre de produits puisque la base bouchera les pores… Mais bon, il faut essayer pour savoir !

La bonne nouvelle : Les bases Bio existe !

On en entends peu parler puisque c’est pas gagné de remplacer le silicone mais ils doivent bosser à fond dans leurs labos pour trouver une équivalence de qualité… Pour avoir lu plusieurs articles sur le sujet, j’ai l’impression que même celles qui n’ont pas envie de ce mettre un polymère plein la tronche le visage seront satisfaite !

On aime.

Les fonds de teint. Comment et quoi ?

Pourquoi utiliser un fond de teint ? Pour unifier la couleur, lisser le grain de sa peau mais aussi pour camoufler des problèmes de peau.

Trouver sa couleur.

Il n’y a pas 36 couleurs de teint, enfin si, mais se sont plutôt des nuances. En gros, ou nous avons la peau à tendance rosé (ce qui est mon cas) , jaune ou olive, en sachant qu’une grosse majorité de personnes est entre le rosé et le jaune.

Petit test à faire : Si vos veines ont tendances à être bleu et à ressortir, il y a de grandes chances que vous ayez la peau à tendance rosé et au contraire si elles sont vertes, votre peau risque d’être plutôt jaune.

Déjà.

Après ce n’est pas difficile de trouver sa teinte, je crois que le premier conseil qu’il vaut mieux suivre est de toujours mettre un fond de teint de la couleur de sa peau (à l’achat). Le problème est que de l’été à l’hiver (si on ne fuit pas le soleil) il y a une grosse différence, de ce fait on achète souvent plusieurs teintes dans l’année… J’ai entendu il y a quelques temps et vu sur internet pour ces recherches qu’au contraire il faut mettre des beiges pour les roses, du beige rosé pour les peaux jaunes etc… FAUX ! Ça va pas non ?? Comment faire des démarcations en 10 leçons ? Écouter ce genre de conneries conseils. Un fond de teint ça porte bien son nom, ça fusionne avec le teint mais ça le change pas de couleurs !!

A voir, ce que vous utilisez comme finition (poudre, terre de soleil…), il faut absolument prendre en compte la couleur que vous allez ajouter afin que le résultat soit identique à votre carnation.

Pour éviter de se tromper, dans le magasin n’hésitez pas à essayer les différents produits sur une petite partie de la mâchoire et voir à la lumière du jour avec un petit miroir (genre on oublie les néons de Séphora, please !!). Vous pouvez y aller à 9h du mat si vous voulez mais laissez tomber le test sur le poignet (qui soit dit en passant n’est JAMAIS de la même couleur que votre visage).

Bref…

Ensuite, il y a plusieurs critères.

La texture, la couvrance et l’effet.

Aujourd’hui, il existe toutes les textures pour tous les types de peaux (liquide, crème, mousse, poudre) et plusieurs contenant (flacon, tube, stick, compact). le plus souvent on le choisit selon ses préférences d’application (doigt, pinceau, éponge) de tenues et d’effets (longue tenue, lumineux, hydratant, matifiant…).

Cependant, certaines textures se prêtent plus à certains types de peaux, par exemple les produits sous forme de poudres ou avec un effet poudré s’adapteront plus facilement aux peaux grasses (absorption du sébum) et seront fatal au peaux sèches…

Niveau couvrance, il en existe des légères, moyennes et fortes. Je pense que là c’est un « chacun ses goûts », il y a des femmes (comme moi) qui mettent une couvrance légère toute l’année et d’autres une couvrance forte ! On a souvent plus envie de légèreté l’été mais rien n’est figé et la logique veut que plus on a des problèmes de peaux, plus on utilise des fonds de teint couvrant…

Et les autres ??? 

Crème teintée, BB crème, et maintenant CC crème, ces produits de teint sont autant utilisés que les fonds de teint à proprement parlé.

La différence est que souvent elles existent sous forme liquide et qu’elles ont une couvrance (en Europe) légère à moyenne. La crème teintée étant la plus légère et la BB crème la plus couvrante. Et oui, au pays du soleil levant qui est le spécialiste de la BB crème (après avoir chopé l’idée aux Allemands et l’avoir développée pour une utilisation quotidienne) ce produit a été conçu pour hydrater et laisser respirer la peau ainsi que pour camoufler des défauts liés à des soins esthétique parfois abrasifs (peeling, micro chirurgie…).

La CC crème quant à elle, est une évolution de la BB crème. Aussi couvrante mais plus facile à appliquer, elle ne fait pas qu’hydrater mais est faite pour réparer la peau.

Voilà pour le moment ! C’est déjà bien mais je continuerai avec les prochaines étapes.

Bye !

Merci de votre lecture !