Les huiles essentielles

Il est très rare aujourd’hui de ne pas avoir entendu parler de ses petites merveilles (au moins de nom), pour ce qui est de les connaître, par contre c’est une autre histoire…

Cet article a pour but de t’informer ou de t’en apprendre plus sur ce sujet (et moi aussi par la même occasion). Parce que pour celles et ceux qui le savent et ils ne me contrediront pas, c’est un produit naturel qui a fait ses preuves et qui peut être extrêmement utile en beauté comme dans divers domaines.

les-huiles-essentielles

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

L’HE est une essence aromatique exclusivement végétale hautement concentré qui est extraite par différents procédés. Les plus utilisés sont :

  • la distillation à la vapeur qui est la plus répandue car elle convient à la plupart des plantes et fleurs est un procédé qui consiste à chauffer un récipient contenant de l’eau et au dessus la plante dite, le tout étant relié à un alambic. Cela permet de créer de la vapeur d’eau qui va accrocher l’huile contenu dans le végétal et ainsi se déplacer vers un autre récipient à une température plus basse afin de séparer les deux phases et ainsi récupérer l’HE.
  • l’extraction à froid est une technique d’extraction mécanique qui convient à certains végétaux tel que les écorces ou les fruits entiers. Ils sont pressés à froid parfois par différents procédés tel que « l’éponge », FMC ou « pélatrice spéciale ».

Ces procédés n’entraîne aucun changement notable dans la composition de la plante donc aucune altération des propriétés de celle ci, ce qui permet de profiter pleinement de ce que peut nous apporter le règne végétal.

Quels sont ses propriétés ?

Ce qui est cool avec les huiles essentielles et plus généralement les plantes c’est qu’il y en a qui peuvent être bénéfique pour l’être humain. Ce savoir en fait même une véritable médecine douce : l’Aromathérapie. Cette médecine non-conventionnelle, bien utilisée, seule ou en complément d’autres médecines (comme la phytothérapie), elle peut faire des miracles ! Comme toutes les médecines, son rayon d’action n’est pas infini, elle ne peut pas tout soigner (2 médecines valent mieux qu’une !). Elle permet néanmoins de traiter beaucoup de maux du quotidien, de traiter certains problèmes psychologiques, voir de soulager certains traitement lourd et/ou pour des maladies chronique…

On peut les regrouper dans des « domaines » d’actions biologiques tel que :

  • Antiseptique/antifongiques (Désinfection et cicatrisation des plaies)
  • Apaisant/calmant/analgésique/anxiolytique/sédatif/anti-spasmodique (l’automédication de confort, le calme et la relaxation, le sommeil, en psychologie)
  • Régénérant (Traitement de traumatisme tel que les brûlures)
  • Hydratant/nourrissant («  »)
  • Anti-inflammatoire/anti-histaminique (La dermatologie et la cosmétique dermatologique)
  • Diurétique/laxatif
  • Anti-hypertenseurs/vasopresseurs etc…

 

ATTENTION !!!! Cependant, comme beaucoup de médicaments, il existe des contre-indications ! Ce sont des produits naturels, certes, mais très concentrés donc ils peuvent être allergènes, photo-sensibilisant et représenter un danger pour un fœtus !

Bien choisir son HE

La chose la plus importante à savoir est de connaître le profil chimique de l’HE. En effet, quand une plante pousse avec différentes conditions de culture (altitude, ensoleillement…), elle se développe et s’enrichit de différentes molécules : voilà pourquoi on peut voir différents nom pour la lavande : c’est le chémotype. Il est très important de se renseigner avant d’acheter une HE selon ses besoins car certaines ne fonctionneront pas sur certaines pathologies !

Le latin est utilisé en priorité dans le monde végétal donc pour une HE d’arbre à thé (ou tea tree) il est indispensable que soit inscris la mention : « mélaleuca alternifolia » sur le flacon.

Il est toujours préférable de choisir une HE biologique, identifiable par un label (AB, écocert, cosmébio…) car d’une part les procédés d’extraction sont doux et ne permettent pas de détruire les produits chimiques présents dans la plante et se retrouvent dans ton HE et d’une autre part certaines marques ajoutent sans scrupules d’autres produits huileux pour coupés l’HE et faire plus de bénéfices !

Sur le marché, il y a bien souvent des huiles essentielles très onéreuses par rapport à d’autres. Il y a différents facteurs à prendre en compte :

  • la rareté de la plante.
  • la concentration en huile de la plante (parfois 7 tonnes de plante est nécessaire pour fabriquer 1 L d’HE comme la mélisse contre 1 tonnes pour l’hélichryse italienne !)
  • la coupe (ajout de produit autre) ou la mauvaise qualité.

En général les prix varient de 3 euros à 15 euros selon tous ces critères.

Les HE utilisées en beauté 

Elles peuvent être utilisés pour tous les types de peaux ! Il n’y a pas de limites car la peau ou les cheveux peut être affectés de nombreux problèmes comme j’ai pu l’évoqué sur ce blog  à travers mes différents articles dans l’onglet « Les essentiels », rubrique « La peau » (tu peux jeter un œil juste ici). Certaines seront plus indiqués que d’autres pour résoudre certains soucis.

Il n’y a pas besoin d’en avoir des centaines non plus dans son placard !

Quelques exemples d’HE utilisées en cosmétiques :

  • Apaisante/anti-bactérienne : Lavande vraie, fine ou officinale (« lavandula augustifolia »)
  • Anti-bactérienne/anti-fongique/anti-inflammatoire : Arbre à thé ou tea tree (« Melaleuca alternifolia »), Niaouli (« Melaleuca quinquenervia »), Palmarosa (« Cymbopogon martinii »).
  • Régénérante : Carotte (« Daucus carota »), Citron (« Citrus Limonum »).
  • Raffermissante/Régénérante/Cicatrisante : Rose de Damas (« Rosa damascena ») ou Bois de Rose (« Aniba rosaeodora »).

On peut les utiliser de manière différentes mais il faut toujours qu’elles soient mélangé à un autre produit !  Par exemple :

  • Dans une huile végétale. Une concentration de – de 1 % pour le visage (15 g pour 50 ml) et 2 % pour le reste du corps (50 g pour 50 ml) est conseillé.
  • Dans sa crème de jour ou de nuit.
  • Dans tout autre produit cosmétique de votre création ou non !

Cela peut mettre du temps pour apprendre et connaître les huiles essentielles, de nombreux livres existent sur le marché pour permettre d’aller plus vite et de ne pas se tromper !! 

Si cet article t’a intéressé, clique sur « j’aime » ! 😉 

Bye !

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_essentielle

http://www.natureetdecouvertes.com/bien-choisir/comment-utiliser-les-huiles-essentielles

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aromath%C3%A9rapie

http://www.menthe-bergamote.fr/

http://www.huile-essentielle-lavande.fr/

http://www.huile-essentielle-lavande.fr/huile-essentielle-lavande-vraie/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lavandula_angustifolia

http://www.doctissimo.fr/sante/aromatherapie/guide-huiles-essentielles/huile-essentielle-de-rose-de-damas

 

 

Publicités

Le beurre de Karité

J’avais envie de te parler de cette matière brute que l’on voit souvent dans de nombreux cosmétiques. Et pour cause !

C’est quoi ?

Le beurre de karité est extrait des amandes que renferment les fruits de l’arbre. Il y a plusieurs méthodes pour arriver à en obtenir dont :

  • l’artisanal (elles sont concassées, torréfiée, moulue, mélangée à de l’eau pour obtenir une pâte puis cette dernière est immergée dans de l’eau bouillante pour extraire les impuretés et cuit longtemps pour que l’eau s’évapore. Enfin, le beurre chauffée avec une texture huileuse sera filtrée et conditionnée).
  • l’extraction à froid, pressée mécaniquement est la meilleure pour conserver toutes les qualités du beurre de Karité malgré que cette méthode ne permette pas d’extraire la totalité présente dans les amandes, elle sera plus chère que la première pour le coup !
  • l’extraction par solvant est simple, peu coûteuse et bien évidemment pas la plus qualitative. Les amandes sont broyés puis sont dissoutes dans le solvant, ainsi après évaporation, il reste le beurre.

Tu as compris, c’est sans doute l’extraction à froid qui est la meilleure pour avoir un beurre de qualité et qui conservent toutes ses propriétés ! 

D’ailleurs, ces propriétés ?

A partir du moment où le beurre de Karité est brut, non désodorisé, non filtré, non rafiné et non décoloré, c’est sans doute l’ingrédient naturel le plus nourrissant qui soit !

Il est aussi efficace que certaines crèmes bien connue (type biafine) contenant des huiles minérales. Il protège la peau et répare le dessèchement quel qu’en soit la cause, je l’utilise personnellement pour : 

  • tous les soirs en hiver contre les lèvres gercées
  • en après soleil l’été et une bonne couche si jamais par mégarde j’ai un coup de soleil
  • pour toutes les brûlures 
  • pour faire mon déodorant et autres produits cosmétique fait maison

On peut s’occuper de ses cheveux avec aussi pour nourrir les pointes, comme avec l’huile de coco.

FT_trombone_BV_MS_karite-brut_BIO

Actuellement j’ai celui d’Aromazone, après avoir testé celui de Cattier, et je vois la différence ! La couleur déjà, il est beaucoup plus brun que l’autre, sa texture est plus granuleuse (si je puis dire) et son odeur est similaire mais plus forte et carrément agréable je trouve ! A 22.50 euros le Litre, on ne va pas s’en priver ! 

Bye 

Sources : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Beurre_de_karit%C3%A9

http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/beurre-vegetal-karite-bio-aroma-zone

 

Les produits naturels | SOS Maux de l’hiver

C’est bien la période où l’on arrive à choper tout et n’importe quoi question santé ! Certains n’échappent pas aux épidémies de grippe et de gastro et pour d’autres, comme moi qui somme fragile du système respiratoire, c’est le rhume, la rhinite, la bronchite… Et ça, on aime pas ! On aime pas quand un virus nous prends de court et que malheureusement on ne peut qu’attendre (parce que c’est bien ça le problème) que ça passe en maudissant la vie du fond de son lit, dans le noir (ça sent le vécu : yes). 

Malgré tout, pour se soulager (parce que le Doliprane toute les 4 h, ça va bien) on peut sortir l’armada (et oublier la cigarette pendant au moins 1 semaine, ça va sans dire) ! Ce que j’ai fait récemment et ça donne ça : 

Lesproduitsnaturels_SOSMaux de l'hiver2016

 

Niveau prévention : La Propolis ! Jusqu’à 15 gouttes dans une cuillère de miel (de thym ou d’eucalyptus histoire de bien être dans le thème) tous les matins, a jeun, et en prévention jusqu’à 5 gouttes. 

Il y a le spray à la propolis (anti-inflammatoire) pour aider le nez à se dégager. 

« Les huiles essentielles sont nos amis pour la vie »

Ahem, pardon. C’est un peu ça tout de même…

Quand on a un bon(ne) rhume/rhinite, l’Huile essentielle de Menthe poivrée mélangée à un baume huileux (ou une huile végétale, ça marche aussi) est un excellent allié contre le mal de crâne. Si comme moi l’action « chauffant » du camphre dans le baume du tigre vous déplaît, ça marche du tonnerre. 

Cette astuce marche aussi pour tout et n’importe quoi, comme les problèmes de sommeil merci la Lavande vraie).

Le petit baume pectoral, ici « Actirub », qui contient uniquement des huiles végétales et essentielles (pas comme le bon vieux Vic’s machin truc rempli de chimie, que j’applique avant de dormir pour dégager les bronches, ça pénètre bien.

Toujours pour les bronches, l’inhalateur ! De l’eau très chaude et 2 à 3 gouttes d’Eucalyptus et de Lavande, ça dégage et apaise la toux. 3x/j mais pas avant de sortir ! 

Les huiles essentielles de Thym (thymol) et de Tea tree sont les bienvenues aussi ! 

Et un truc essentiel qu’on oubli tout le temps de faire c’est d’aérer 3 fois /jour au minimum. Alors, histoire de ne pas croupir dans ses microbes qu’on lâche à tout va avec sa toux et pour aider à assainir l’air, la solution c’est le spray purifiant aux huiles essentielles, celui là, de la marque Arkopharma sent le citron.

Voilà mes quelques petits trucs contre les petits maux de l’hiver !

Biensûr, quand ça s’envenime vraiment, que finalement c’est une bactérie, on n’hésite pas à aller voir le médecin parce que l’Aromathérapie ne soigne pas tout sur tout et parfois on a besoin d’antibiotique ! 

Si tu as des armes secrètes, partage les, ça servira sûrement ! 😀

Bye ! 

Les produits de la ruche | La Propolis

La propolis, connue depuis 3000 ans (pas mal hein ?) est un merveilleux produit, comme beaucoup de ceux que produisent ou utilisent les abeilles. On a parlé du miel, nourriture « anti-froid » des habitantes de la ruche et maintenant intéressons nous à cet autre produit au vertus incroyable ! Les abeilles, comme à peu près tout récoltent des matières (souvent à partir de végétaux), les transforment et produisent d’autres produits. La propolis leur sert notamment à étanchéifier, momifier grâce à sa texture très résineuse et cireuse qui en fait un véritable matériaux de bâtiment et qui leur permet de garder la ruche saine en la protégeant des infections.

Propolis

Question Santé

Vous avez compris, pas la peine de vous faire un dessin. Si elle est capable d’empêcher les infections de pénétrer chez ces demoiselles très intelligente et les protéger, elle est capable de tout autant chez nous !

C’est pour cela qu’elle peut être un allié précieux lors de problème de santé, elle est d’ailleurs utilisé dans le cadre de la médecine apithérapie (médecine qui utilise tout les produits de la ruche comme remèdes). En effet, elle contient plus de 400 substances qui ont des propriétés autant médicinale (les flavonoïdes…), que nutritionnelle (composés phénolique et aromatique, vitamines, or, zinc, magnésium…).

Elle renforce les défenses immunitaires donc est très indiquée en prévention de la saison d’hiver. Grâce à ses vertus antibiotique, elle soigne très bien toutes les infections d’origine bactérienne liées au système respiratoire, les infections bucco-dentaire, aide à combattre le virus de la grippe, les parasites, les champignons, les verrues, les infections « intime » (vaginites) et à lutter contre le cancer en aidant le système immunitaire avant, pendant et après la chimiothérapie.

Question beauté

La peau peut bénéficier de ces vertus antiseptique et cicatrisante et ajoutée à d’autres produits, elle peut être des plus efficace et pratique. 

Adieu les cicatrices !! 

Que se soit pour une plaie classique ou pour un bouton qui vous ennui (qu’il soit inflammé ou éclaté, parlons peu, parlons bien), il suffit d’appliquer de la propolis pure 1 à 3 fois par jour et attendre que la plaie cicatrise sans laisser de trace ou très peu… 

Lorsque j’ai découvert ce produit, j’étais septique, et je me suis littéralement scalpée le bout du doigt à la mandoline en faisant la cuisine. Aie, ça piquait sévère. Sur conseil de ma coloc, j’ai appliqué de la propolis, j’ai bondit (la mienne étant récoltée à la main avec de l’alcool à 90°c) et ensuite j’ai attendu. Il n’a fallu que 5 jours, tout au plus, pour que la plaie se referme et aujourd’hui je n’ai aucune marque comparé à mon autre doigt où je me suis coupée avec un couteau aussi profondément il y a quelques années… 

Magique ? Un peu ouai ! 

Mis à part les plaies et l’acné, elle soulage les brûlures, traite l’herpès génital, les verrues et les mycoses.

Personnellement, je l’utilise le plus souvent sur mes plaies et mes boutons inflammé ou non. Je ne connaissais pas ce produit il y a 1 an et je dois dire qu’il est maintenant totalement rentré dans mon quotidien et je pense que vu tout ce que j’ai appris en écrivant cet article, il y a de fortes chances que je l’utilise beaucoup plus pour ma santé… 

Il existent beaucoup de conditionnement et surtout beaucoup de concentration différente dans les produits vendus dans le commerce. Attention et lisez bien les étiquettes ! Le plus sûr est de trouver un apiculteur près de chez vous (ou qui vends sur internet), se sera plus cher mais beaucoup plus efficace (et donc économique !!)

J’espère que cet article vous aura aider à en savoir plus sur ce produit ou tout simplement le découvrir car il n’est pas si connu que ça… 

C’était avec plaisir et à bientôt ! 

Sources :

Wikipédia

Propolis.fr

Nutrition.fr

Passeportsanté

Doctissimo

 

Les produits de la ruche | Le miel

Dans ce domaine, on a tous entendu parler de miel, de gelée royale et j’en passe et nous savons que les produits de la ruche sont sain et ont un effet bénéfique sur l’être humain. C’est pourquoi je vais passer en revue les quelques produits que nous offre nos bien aimée abeilles (enfin, si on peut dire).   

Le miel est sans doute le produit le plus connu. En cuisine il est de mise dans des millions de plats, l’agneau à l’oriental, le toast chèvre chaud nordique, le pain d’épices etc… Question santé, nous avons l’habitude de le manger seul (une petite cuillère au réveil est hyper bénéfique) ou de l’ajouter à une tisane, un grog pour son effet antiseptique.

En toute honnêteté, j’en été moi même à ce stade et j’ai commencé à m’y intéressée en voyant de nombreuses marques bio ou non qui l’incorpore dans leurs produits cosmétique (shampoing, crème de toutes sortes, gel douche etc…). Ma curiosité m’a emportée pour quelques heures de recherches et voilà ce que j’ai trouvé.

En fait, c’est un produit antibiotique ! Les abeilles s’en nourrissent et comme nous surtout dans les périodes difficile car les deux protéines qu’il contient (inhibine et défensines) freinent ou éradique la prolifération des bactéries et renforcent les défenses immunitaires. 

On commence à comprendre pourquoi ça marche si bien lorsqu’on a mal à la gorge et qu’on avale une cuillère 3x/jour ! 

Sur la peau ?

C’est un produit qui n’agresse absolument pas la peau au vu de sa douceur. Du coup, il est totalement bénéfique de l’inclure dans des formules de soins cosmétiques car il peut convenir à tout type de peau ! Son effet antibactérien et cicatrisant est diablement efficace pour les peaux à tendance acnéique et sensible qui sont sujettes aux cicatrices !

Il faut savoir que plus il est de couleur foncé, plus son pouvoir est fort et les miels les plus intéressant sont ceux issus de plantes elle même antiseptique ou antibactérienne (thym, eucalyptus…).

Concernant le fameux miel de Manuka (issus de l’arbre du même nom poussant en Australie et Nouvelle Zélande cousin de l’arbre à thé), il serait plus concentré en actif antibactérien que les autres miel, cependant aucune étude comparative n’a vraiment prouvé cette hypothèse… Et vu son prix autant utiliser des miels locaux !

Les soins  

Il existe des milliard de milliers de soins à base de miel, selon le type de peau et avec d’autres produits alimentaire (yaourt, banane, avocat etc…). Je vais me contenter de vous partager ceux que j’ai testé et qui sont pour moi mes soins favoris car ils sauvent littéralement ma peau !! 

Soins du visage (masque) :

Je trouve qu’un miel épais est plus pratique d’utilisation qu’un liquide car il ne coule pas lors d’une application prolongée…

Peaux mixtes à grasses ou imperfections : Miel + jus de citron (resserre les pores) de 10 à 30 min selon vous !

Peaux sensibles : à utiliser seul un bon 30 min.

Soins du corps : 

Gommage au sucre + miel + jus de citron.

En masque de nuit : En pansement pour la cicatrisation des plaies (diablement efficace !).

En application au coton tige sur les imperfections à cicatriser.

Cheveux : 

Masque Miel + lait de coco (Merci Eppcoline !)

Vous l’aurez compris, ce produit naturel est vraiment devenu un indispensable autant dans ma cuisine que dans ma salle de bain ! J’imagine qu’il y a d’autres utilisations (chacun a ses petites trouvailles et astuces), d’ailleurs si vous en connaissez n’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires. 😉

A bientôt !!

Sources : 

http://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/beaute-soins-du-corps/beaute-quels-sont-les-bienfaits-du-miel-sur-la-peau_6822.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Miel#Usage_th.C3.A9rapeutique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Miel#Vertus_antibiotiques

http://www.vegactu.com/actualite/le-miel-de-manuka-trouvaille-ou-intox-notre-avis-8777/

Les Huiles Végétales

Aujourd’hui, grâce à cause de l’industrie cosmétique nous connaissons surtout les huiles sublimatrices, minceur et démaquillantes « Merci L’Oréal » rempli d’huiles minérales et autres produits chimiques et nous en oublions certaines…

Il y a quelques jours, j’ai eu besoin d’un nettoyant pour le visage, j’ai expliqué a la pharmacienne, qui est venue vers moi me conseiller, que je me démaquillais les yeux avec un démaquillant aux huiles végétales. « Oui madame, c’est magique, ça décolle tout en douceur », au vu de l’expression de son visage elle n’avait pas du tout l’air convaincue… Un mélange de dégoût ajouté d’un « mais c’est pas trop gras ?! » m’a laissé sur place quelques secondes, ou asséné d’un coup de masse (au choix).

J’ai réalisé que bon nombres de personnes ont gardé en tête que les huiles végétales ne peuvent être consommées que pour la cuisine. Délicieuse soit-elles, depuis la nuit des temps elles sont aussi utilisées dans le monde entier pour diverses problèmes esthétique. Le fameux Monoï est l’un des plus connu et cette huile de coprah et de fleurs de tiaré macérée nourri extrêmement bien les cheveux et la peau des haïtiennes en plus de la parfumée…

Les huiles pures

Pour une utilisation simple et/ou seule d’une huiles végétale, la première chose à savoir est que si elle est mal fabriqué, elle perd ses vertus… Le mieux est de la choisir, pure, bio et pressée à froid. Croyez moi, on voit une sacrée différence !

Il existe une ou plusieurs huiles pour chaque type de problème, même une peau ou des cheveux gras ! Ne croyez pas que parce que votre peau brille et que l’huile est un corps gras, qu’elle va empirer les choses, au contraire !

Un mélange d’huile de Noisette et de Nigelle est le combo parfait pour les peaux grasses car elles régulent la production de sébum et ne sont pas grasse ! Additionnée d’huiles essentielles (thym, tea tree) si les imperfections apparaissent.

Les peaux mixtes à grasses seront ravie avec l’huile de Papaye.

Il y a bien évidemment des huiles pour les problèmes de peaux tel que la Rose musquée pour les cicatrices.

La plus connu pour la régénération est l’huile d’Argan mais il en existe d’autres tel que l’huile d’Onagre ou l’huile de Pépins de raisins.

L’huile d’Olive ne va pas uniquement ravir votre palais mais est un excellent anti-vieillissement ! 

Si vous cherchez une huile anti-oxydante, celles de Cranberry ou de Noix du brésil seront parfaite.

L’huile de Ricin s’occupera à merveille de la beauté de vos ongles et de vos poils/cheveux car elle est fortifiante. On l’utilise souvent pour fabriquer des démaquillants, elle renforce les cils et les sourcils.

L’huile de Grenade a des propriétés anti-inflammatoire puissante.

Les huiles de Carotte et de tomate préparent très bien la peau à l’exposition au soleil.

L’huile de baie de lauriers est excellente contre les démangeaisons.

Quand aux peaux et cheveux secs, faites votre choix parmi la multitude mais l’une des meilleures reste l’huile de Coco.

Vous pouvez remarquer qu’avec ces quelques exemples vous pouvez déjà trouver votre compte. Cependant il faut faire également attention à certaines huiles qui peuvent avoir un indice comédogène élevé (Huile de Coco, Noyau de pêche, de Lin).

Maintenant la grande questions est :

Où est-ce que je peux trouver ces huiles et à quel prix ? 

En grandes distribution, il faut faire hyper attention car la plupart du temps elles ne sont pas pure ou pressée à froid. Regardez bien les étiquettes même celles qui portent la mention « huile bio » car il peux arriver aussi que ce soit trompeur… Il ne doit y avoir que 1 ou 2 huiles max (et pas de sunflower) et parfois un conservateur (tocopherol…)

Pour les prix, ça varie énormément, il y a différentes quantités d’huiles et du coup différents prix mais en général ça tourne autour d’une dizaine d’euros les 50 ou 100ml.

Je vous conseille ce site qui est très complet, chaque huile à une fiche technique et il existe pour la plupart des berlingot de 10 ml à env 1.5 euros pour tester ou faire des mélanges à moindre coût ! Ce qui reste hyper avantageux je trouve.

Aromazone

Et celui-ci qui pourra vous donner une petite liste de celles qui sont plus ou moins comédogène.

Mon huile végétale, comédogène ou pas ?

Par ailleurs il est très facile de trouver des informations sur une huile en particulier via internet ou des livres dédiés à ce sujet.

Je partagerais toutes les recettes que j’ai pu tester prochainement !

Les produits cosmétiques au huiles végétales

La plupart de vos « huiles de beauté », en cosmétique classique j’entends, contiennent en grandes majorité un fort pourcentage d’huile de tournesol, de palme ou pire d’huiles minérales, et très souvent la peau n’aime pas trop, voir pas du tout parce qu’elles sont bourrées d’acides gras saturées… (Oui c’est comme en cuisine, tout à fait !) Ensuite bien entendu dans la liste, quelques huiles végétales pour la mention sur l’étiquette… Ils sont malins, hein. Et oui…

Évidemment et heureusement, il y a des marques, et disons le, très souvent bio ou éthiquement raisonnable qui, dans la composition de leurs produits intègrent les huiles végétales avec un fort pourcentage, parfois à 100%.

Quelques exemples de produits à la composition « propre » :

produit aux huiles

1 – L’huile de nuit nourissante « Vinosource » de chez Caudalie.

30ml, 25 euros.

2 – L’huile équilibrante pour le visage de chez Dr hauschka. 30ml, env 25 euros.

3 – L’huile « lotus » pour peaux mixtes ou grasses de chez

CLARINS. 30 ml, 39 euros.

4 – Le soin de nuit « Midnight recovery concentrate » de chez Kiehl’s. 30ml, 39 euros.

5 – « Authentic nourishing oil » face hair and body de chez Davines. 140ml, 36 euros (ebay)

6 – « Ritual experience oil » de chez Ritual Care. 100ml, 29 euros (Amazon).

7 – L’huile nutritive de chez Kadalys. 50ml, 29 euros.

8 – L’huile de beauté « Noix du brésil » de chez The Body Shop. 100ml, 13.50 euros.

9 – L’huile lactée démaquillante de chez Melvita. 145ml,

L’avantage de ces produits est que malgré leurs prix souvent plus élevé, le mélange est déjà fait, testé et la durée d’utilisation est bien plus longue et la conservation également ! On peut facilement garder une huile ouverte 1 an sans que ses effets diminuent ou qu’elles soient inutilisable de part le fait qu’il n’y a pas d’eau dedans et donc une moindre prolifération de bactéries comparée aux crèmes…

Si vous souhaitez connaître mon avis sur certains sérums c’est par ici ! personnellement j’ai adopté cette méthode pour tout un tas de problème et niveau efficacité ça n’a rien à voir ^^

Et vous ?

A bientôt !

 

Les Argiles

Le pouvoir de la terre… On peut en faire énormément de choses sous forme d’argiles, notamment de la poterie, des sculptures mais elle est aussi très présente dans le domaine de la cosmétique…

Qu’est-ce que c’est exactement ? 


Cette matière minérale est constituée de silicates simples ou complexes issus de carrières de différentes roches contenant de l’aluminium, du magnésium ou du fer qui eux même avec d’autres contaminant crée une coloration aux argiles. Elles sont souvent d’abord séchés de manière naturelle et par la suite de manière mécanique avec un générateur d’air chaud. Les argiles sont ensuite broyée pour obtenir la granulométrie (grosseur du grain) désiré.


Il existe quatre grandes familles d’argile : 

Les feuillets à deux couches : Kaolinites, Halloycites.

Les pseudo-feuillets (Argiles fibreuses) attapulgites, sépiolites.

Les feuillets à trois couches, qui comprennent deux familles, les Illites glauconites et les Smectites.

Quels sont les vertus ?

« L’hydratation est certainement l’action la plus spectaculaire. L’effet peut être saisissant au niveau de l’apparence, surtout sur une peau vieillie ou desséchée. On admet d’ailleurs que cette action d’hydratation, bien que temporaire, s’accompagne d’assainissement de la peau par un drainage efficace des impuretés organiques et minérales. Pierre Le Perchec.«  Les molécules de la beauté, de l’hygiène et de la protection, CNRS Editions/Nathan


Vous l’aurez compris, les argiles ont des qualités communes tel qu’un haut pouvoir hydratant indirect car elles retiennent l’eau présent dans la peau. Elles possèdent beaucoup de pouvoirs, autant médicaux que cosmétiques, elles sont principalement nettoyante et cicatrisante à des degrés plus ou moins intense.

Il existe de nombreuses argiles mais en cosmétique, il y a  4 couleurs d’argiles courante. Ce sont elles que vous trouverez le plus facilement dans les commerces, pures ou non, séché ou en masque préparé…

La plus connu et la plus utilisée, parfois à tord, est l’argile verte qui est riche en oxyde de fer. Elle est très absorbante et purifiante et est donc préconisée pour les peaux mixtes à grasses en nettoyage de peaux ou en masques pour réguler le sébum. Elle possède de grandes vertus bactéricides et cicatrisante. Elle est utilisée en cataplasmes sur des plaies et sur des foulures ou entorse, ou sur des cicatrices post-opératoire pour accélérer la cicatrisation. Elle est également apaisante contre les brûlures si elle est utilisée rapidement.


Connue pour sa douceur, l’argile blanche de type « Kaolin » (car elle contient des kaolinites) est riche en sels minéraux et est considéré comme une argile douce. Cela ne l’empêche pas d’être grandement cicatrisante et réparatrice. De ce fait, elle est aussi utilisée comme sa sœur verte en cataplasme mais l’est surtout en masque et gommage sur les peaux sèches et matures pour éliminer les impuretés. Elle favorise l’élimination des toxines tout en adoucissant la peau. On utilise aussi cet argile en masque capillaire pour les cheveux secs et ternes.


Légèrement moins courante, l’argile jaune est moins riche en oxyde de fer que sa sœur (la verte) ce qui lui confère un pouvoir moins irritant mais avec des propriétés tout autant intéressante pour les peaux grasses, mixtes et sensibles. Utilisée en nettoyage de peaux, en masques ou en exfoliation, elle purifiera et tonifiera ces peaux tout en ré-oxygénant les cellules.


L’argile rouge est au contraire la plus riche en oxyde de fer et en oligo-élément.Elle est un super anti-inflammatoire et à la propriété d’améliorer la circulation sanguine, ce qui convient particulièrement aux peaux à rougeurs ou à tendance couperosée. Elle est également remarquable pour rehausser le teint.


Un mélange d’argile blanche et rouge que l’on croise souvent, l’argile rose est riche en oligo-élément. Elle est très douce et apaisante et est connue pour son effet « bonne mine ». Elle est conseillée en nettoyages de peaux pour les peaux délicates et sensibles ou en masques apaisant pour les peaux réactives et sujette aux rougeurs. Elle est aussi utilisée en exfoliant.


L’argile bleu est très difficile à trouver mais possède des vertus oxygénante. Elle élimine les impuretés et détoxifie tout les types de peaux. Elle est conseillée pour traiter l’alopécie car elle renforce le bulbe et la fibre capillaire. 


Le rhassoul quand à lui est une argile qui est doux et respecte le film hydrolipidique de la peau ce qui le rend idéal pour tout type de soins. En shampoing, savon pour le corps ou masque visage il à la particularité d’absorber les impuretés et les graisses dont le sébum.


Quelques conseils


Les masques d’argiles comme d’autres produits cosmétiques doivent être facile d’application et de tenue. De part sa facilité d’approvisionnement, l’argile à un bon intérêt dans la fabrication industriel. Ce qui donne des compositions avec un pourcentage d’argile relativement élevé mais qui ne les empêche pas d’ajouter des produits synthétique en tout genre… La plupart du temps, il y a aussi des huiles essentielles pour différentes actions.

Mais on a toutes certainement vu nos mères ou nos grand-mère ou que sais-je encore fabriquer son masque en mélangeant de l’argile sèche + de l’eau. C’est une très bonne technique et peu couteuse ! Vous pouvez également ajoutez des huiles essentielles pour la parfumer et lui conférer d’autres propriétés, de nombreuses recettes existent pour vous aider à obtenir le masque qui vous convient ,).

A bientôt !