Méconnue mais tellement efficace !

On entend souvent parler des mêmes huiles : Argan, Coco, Amande douce, Jojoba et j’en passe, qui sont certes efficaces, parfois multifonctions, sont faciles à trouver et pourtant il en existe tellement d’autres qui ont de réels bénéfices ! Merci internet… 

Huile de coton_Nov2017

Celle qui m’a sans aucun doute donné le plus de satisfaction jusqu’à aujourd’hui est l’huile végétale de Coton. Vous n’avez pas du tout entendu parler de celle-là ? C’est ce que je croyais aussi la première fois que je l’ai vue ! Et pourtant, après l’avoir essayée et en notant ses effets sur ma peau, je me suis rappelée que, si, nous avons tous vu des pubs vantant les mérites du Coton: le produit le plus fréquent est le déodorant. Tu n’as jamais entendu « à l’extrait de coton pour adoucir… ». Même si la plupart du temps, ce sont des extraits (et à très petites doses) qui sont utilisés, le coton a un fort potentiel ! 

Que ce soit pour la cosmétique ou pour la cuisine, il est toujours préférable de choisir ses huiles végétales 100 % pures, vierges et pressées à froid (biologiques c’est toujours mieux) et de ne pas les chauffer à outrance pour ne pas détruire les nutriments qu’elles contiennent. 

En effet, l’huile végétale de Coton contient quasiment 50 % d’acide linoléique, un acide gras poly-insaturé de type Oméga 6, qui n’est pas produit par le corps humain et qui est essentiel à la restructuration des membranes cellulaires. Elle contient également des stérols qui sont des antioxydants pour la peau.

Cela lui confère de multiples propriétés :

  • Elle est extrêmement réparatrice, elle permet de restaurer le film hydrolipidique et de réparer la peau.
  • Elle possède un toucher « sec », toujours plus agréable.
  • Elle est très adoucissante et assouplissante et laisse la peau douce et veloutée !

Les petits plus : 

  • Elle n’a pas d’odeur, ce qui la rend agréable à utiliser en toute circonstance.
  • Elle est bien moins chère que d’autres huiles dites adoucissantes ou réparatrices. 

Je la compare souvent à l’huile végétale d’amande douce, très appréciée dans ce domaine. Elle est en effet constituée de nombreux acides gras qui permettent une bonne reconstruction des cellules de la peau (acide oléïque et linoléïque). Seulement, son prix est très souvent plus élevé ! Par exemple, sur le site d’Aromazone elle est à 8.90 euros les 100 ml alors que l’huile de Coton est à 5.90 les 100 ml !! (Les liens sont à la fin de cet article). Économique non ? 

Mon utilisation :

À chaque fois, je suis bluffée par la rapidité avec laquelle cette huile répare ma peau après certains traitements tel que : 

  • L’épilation: sur une peau humide ou sèche selon l’intensité de l’irritation.
  • Les irritations intimes: aucun risque avec une huile végétale bio… 
  • Les vergetures: à appliquer en massage.
  • Les coups de soleil ou les brûlures: mélangée à du gel d’Aloe vera, ça apaise et répare la peau en quelques jours !

Je ne l’utilise pas sur la peau de mon visage qui est mixte (toutes les huiles réparatrices ont une certaine tendance à être comédogène), par contre elle est parfaite en soin pour les peaux normales à sèches, les peaux sensibles et délicates ou les peaux matures !

La peau de bébé l’appréciera grandement ! 

Elle n’a pas d’odeur, donc elle est idéale pour les massages en ajoutant des huiles essentielles ou une fragrance de son choix…

Et il y en a bien d’autres selon le quotidien de chacun… D’ailleurs si vous avez des astuces à partager à ce sujet, n’hésitez pas à en parler en commentaire !!

J’espère que cet article vous a plu et peut-être fait découvrir des choses à ce sujet, si c’est le cas, mettez moi un petit « like » pour me le transmettre☺.

A bientôt sur skinsandco ! 

Sources : 

http://www.guide-vitamines.org/omega-acides-gras/omegas-6/omega-6-acide-linoleique.html

https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-vegetale-coton-bio-aroma-zone?page=library

https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-vegetale-amande-douce-bio-aroma-zone

Publicités

Le beurre de Karité

J’avais envie de te parler de cette matière brute que l’on voit souvent dans de nombreux cosmétiques. Et pour cause !

C’est quoi ?

Le beurre de karité est extrait des amandes que renferment les fruits de l’arbre. Il y a plusieurs méthodes pour arriver à en obtenir dont :

  • l’artisanal (elles sont concassées, torréfiée, moulue, mélangée à de l’eau pour obtenir une pâte puis cette dernière est immergée dans de l’eau bouillante pour extraire les impuretés et cuit longtemps pour que l’eau s’évapore. Enfin, le beurre chauffée avec une texture huileuse sera filtrée et conditionnée).
  • l’extraction à froid, pressée mécaniquement est la meilleure pour conserver toutes les qualités du beurre de Karité malgré que cette méthode ne permette pas d’extraire la totalité présente dans les amandes, elle sera plus chère que la première pour le coup !
  • l’extraction par solvant est simple, peu coûteuse et bien évidemment pas la plus qualitative. Les amandes sont broyés puis sont dissoutes dans le solvant, ainsi après évaporation, il reste le beurre.

Tu as compris, c’est sans doute l’extraction à froid qui est la meilleure pour avoir un beurre de qualité et qui conservent toutes ses propriétés ! 

D’ailleurs, ces propriétés ?

A partir du moment où le beurre de Karité est brut, non désodorisé, non filtré, non rafiné et non décoloré, c’est sans doute l’ingrédient naturel le plus nourrissant qui soit !

Il est aussi efficace que certaines crèmes bien connue (type biafine) contenant des huiles minérales. Il protège la peau et répare le dessèchement quel qu’en soit la cause, je l’utilise personnellement pour : 

  • tous les soirs en hiver contre les lèvres gercées
  • en après soleil l’été et une bonne couche si jamais par mégarde j’ai un coup de soleil
  • pour toutes les brûlures 
  • pour faire mon déodorant et autres produits cosmétique fait maison

On peut s’occuper de ses cheveux avec aussi pour nourrir les pointes, comme avec l’huile de coco.

FT_trombone_BV_MS_karite-brut_BIO

Actuellement j’ai celui d’Aromazone, après avoir testé celui de Cattier, et je vois la différence ! La couleur déjà, il est beaucoup plus brun que l’autre, sa texture est plus granuleuse (si je puis dire) et son odeur est similaire mais plus forte et carrément agréable je trouve ! A 22.50 euros le Litre, on ne va pas s’en priver ! 

Bye 

Sources : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Beurre_de_karit%C3%A9

http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/beurre-vegetal-karite-bio-aroma-zone

 

Les yeux

Que de produit différents nous avons, heureusement, à portée de main pour sublimer notre regard où tout simplement le mettre en valeur de façon excentrique, discrète ou naturelle. De couleur nude, flashy ou monochrome tout ces produits se déclinent de différentes matières…

Petit tour d’horizons…

IMG_54751

La base

Il existe plusieurs types de bases à paupières, produit que l’on va appliquer sur, et parfois sous les paupières pour que le maquillage accroche facilement lors de l’application, ai une meilleure intensité et tienne plus longtemps.

Toute marques confondu, les bases à paupières se présentent sous forme de tubes, de pots, de flacons (avec applicateur mousse comme certains correcteurs) ou de crayons

Le plus souvent elles sont de couleur chair et il peut arriver que parfois elles comportent une pointe irisée, pratique pour donner une bonne base à un maquillage adéquat (soirée).

Le fard à paupière

Sans doute le produit qui se déclinent le plus. Entre les fards poudre et les fards crème qui est sans doute la texture en plein essort c’est temps ci, nous sommes plutôt gâtées. Les couleurs sont très nombreuses, de la plus nude à la plus pétante et les assortiments réunis dans des palettes, tout autant ! Sans compter celle que vous pouvez structurer vous même.

Le fard poudre se présente compressé, il possède un rendu du plus matte au plus pailleté en passant par le satinée et l’irisé. Traditionnellement, on utilise des pinceaux de différentes grosseurs et surtout formes pour travailler la matière poudreuse plus facilement selon l’endroit de l’œil sur lequel on le pose. Le gros avantage du fard à paupières poudre est qu’il est pratique à utiliser, à transporter et se garde très très voir TRÈS longtemps, que se soit de part sa consommation qui est lente, ou sa conservation (ne contenant pas d’eau).

Le fard crème se présente souvent en pot. La matière est très agréable à travailler sur l’œil et avec différents matériels, dont ses doigts ^^ Il est très souvent satiné ou irisé car beaucoup plus lumineux, il peut aussi être matte et est utilisé comme base dans un make-up sophistiqué.

Le pigment et les paillettes se présentent sous forme de poudre libre et sont très concentrés. Utilisés en complément ou seul Ils s’appliquent à l’aide d’une base spéciale très fixante qui empêchera la moindre chute et conservera la tenue du maquillage.

L’eye liner

Magie d’invention qu’est ce produit ! Un véritable symbole vintage du siècle dernier. Chacune sa texture, selon son habileté…

Le liner liquide est proposé avec un pinceau plus ou moins souple qui permet de tracer des traits du plus fins au plus épais et se présente dans un flacon. Avec un feutre, généralement dotée d’une pointe assez épaisse et plutôt dure, ce qui permet de tracer des traits peu voir très épais.

Le liner gel quant à lui se présente sous forme de pot, plus épais, on l’utilise avec un pinceau pointu ou biseauté. Il est peut-être plus facile à utiliser pour certaines mains et est souvent waterproof donc peut avoir une meilleure tenue…

Question couleur, le noir plus ou moins matte reste sur la première marche du podium suivi des noirs pailletés et autres couleurs plus ou moins originales…

Le crayon

Pour les yeux, il existe principalement 4 types de crayons.

Le crayon classique en bois, que l’on taille au fur et à mesure et qui se en une multitude de couleur que se soit le noir, les marrons en passant par les gris, les bleues etc… (y compris le beige souvent utiliser pour les muqueuses afin de réveiller). Souvent peu gras il a une bonne tenue même lorsque qu’il coûte peu cher, il se peut cependant qu’il soit un peu plus difficile à estomper…

Le crayon se présente aussi avec un emballage plutôt pratique (dont j’ai omis le nom, clap clap clap) et va permettre de ne jamais avoir besoin de le tailler ! Il fonctionne grâce à sa base qui tournant à droite fait monter la mine et à gauche la fait redescendre… Sa pointe peut-être en biseau ou ronde et fine, un compagnon de voyage idéal ; )

Le Khôl est un type de crayon en bois qui se taille et à la particularité d’avoir une texture assez grasse, ce qui va permettre à l’utilisateur de travailler la matière, par exemple en estompant le produit pour obtenir différents effets…

Le Jumbo est un gros crayon en bois. Il permet de travailler de grandes surfaces (paupières mobiles) et de gagner du temps. On en trouve de toutes les couleurs également et chez beaucoup de marques !

Le mascara

Merveille d’invention qu’est le mascara ! A lui seul il permet de sublimer un regard.

La base est un produit qui se présente sous la forme d’un mascara et qui est transparent, il va texturiser les cils, parfois les protéger… A appliquer avant le dit mascara.

Évidemment il est entièrement possible de trouver un mascara multi effets, le plus souvent il va y avoir l’un ou l’autre :

Le mascara volume va avoir une certaine tendance à épaissir les cils et créer avec l’effet de matière une impression de volume. Il est souvent présenté avec une brosse classique (type goupillon).

Le mascara allongeant à contrario va donner de la longueur aux cils et se présente souvent avec une brosse en silicone avec des picots (et là les marques ont beaucoup d’imagination ^^).

Les faux cils

Véritable accessoires de sortie en soirée ou de jour si cela vous convient, les faux cils donnent une impression de longueur et de volume démentiel !

Les faux cils en bande, vendus le plus souvent par deux plus ou moins long, volumineux et fantaisies.

Les faux cils individuel se présentent sous forme de plaque de cils un à un à coller.

La colle existe parfois sous forme de bande autocollante, le plus souvent sous forme de tube vendu avec ou séparément. Une bonne colle de qualité évitera tout ennui !

A bientôt !

Les problèmes de peaux | Le contour de l’oeil

La zone du contour de l’œil étant la plus fragile du visage, de part sa finesse et le perpétuel mouvement à cause des expressions du regard, il n’est pas étonnant qu’il lui arrive quelques déboires… 

Les poches

les poches sous les yeux sont un gonflement de la paupière inférieur du à plusieurs raisons, la première étant génétique…

Cela peut-être dû à un dérèglement du flux de l’eau qui créer ses poches disgracieuses par rétention d’eau, à des problèmes rénaux ou hépatiques, à un mode de vie instable (tabas, manque de sommeil, alcool, drogue…)

Invariablement, il y a la vieillesse sous l’effet des 15000 battements de paupières par jour et du temps, les tissus et les fibres de collagène de celle ci se relâchent…

Le système lymphatique fonctionnent mal, ce dérèglement peux entraîner le gonflement des paupières supérieures après une nuit de sommeil trop longue, trop courte ou mauvaise (la lymphe s’accumule et est drainée pendant la journée avec les nombreux clignements de paupières).

Enfin, il y a la présence de graisse… « Oui c’est possible ! » Celle ci se trouve habituellement entre ce dernier et les muscles mais parfois elle peut « glisser » petit à petit et s’accumuler sous l’œil pour former des poches…

Des solutions ?

Il y a peu de remèdes doux mais parfois cela fonctionne pour les atténuer (cuillère froide le matin au réveil, sachet de thé etc…)

Selon le type de poches que vous avez il existe plusieurs traitements. Parfois nous ne pensons pas à regarder notre mode de vie et il est évident que si le problème vient de ça, n’importe quelle chirurgie n’y fera rien à long terme… Le mieux est de d’abord si intéresser de plus prêt et à l’aide d’un médecin et d’examen, essayer de trouver si la cause n’est pas lié directement ou indirectement à de mauvaises habitudes…

La plupart des traitements sont basés sur l’amélioration de la circulation lymphatique ou l’élimination des toxines. par exemple, pour la rétention d’eau, les produits conseillés seront plutôt drainants et pour la cause graisseuse, plutôt basés sur le principe lypolyptique (dissociation des graisses).

Actuellement, pour les cas extrêmes et les plus courageux d’entre nous, la seule intervention chirurgicale esthétique pratiquée est la blépharoplastie. C’est une ablation et un lifting des poches avec un bistouri laser qui s’effectue par l’intérieur de la paupière ( cicatrice invisible).

Les cernes 

Le cerne est une apparition d’une forte pigmentation (allant du bleu au violet foncé) représentant une forme arrondi (creuse ou non) partant du dessous de l’intérieur de l’oeil et pouvant s’étendre plus bas et vers l’extérieur.

Les causes sont multiples. Il est clair que c’est un problème de circulation sanguine (l’accumulation des pigments du sang qui ne sont pas drainés pendant son parcours dans le système veineux qui transparaissent) et de circulation lymphatique (la lymphe est ralenti dans les moments d’activités, c’est un liquide pauvre en nutriment et riche en déchets car son rôle est de nettoyer et de les évacuer).

Pour le cerne creux c’est un souci de collagène.

Bien sûr, le facteur génétique, l’âge, notre mode de vie (stress, alimentation, sommeil, tabac etc…) rentre en ligne de compte et aussi certaines maladies comme les allergies ou conjonctivite…

Il se peut aussi que votre peau soit très très fine et laisse transparaître les vaisseaux sanguins…

Des solutions ?

La première méthode utilisée par beaucoup et qui simple, efficace et économique est tout simplement le camouflage avec du maquillage « parce qu’avoir l’air fatiguée tous les jours ça devient barbant ». Trouver l’anti-cerne qui vous convient peut parfois être un travail de longue haleine car entre la texture (qui ne marque pas les ridules), la couleur (qu’il est préférable de choisir plus clair que son teint), la couvrance etc… on s’y perds vite, heureusement il y a ce qu’il faut sur cette terre et pour tout les goûts ; )

En cosmétique, il existe tout une gamme de soin basés sur la dépigmentation que l’on trouve chez beaucoup de marque d’institut…

Les solutions naturelles sont multiples, un regard sur son alimentation peut être intéressant, certains aliments peuvent améliorer la circulation sanguine comme inclure dans ses plats quotidien de l’ail… Essayer les remèdes de grand-mère ou teste le traitement par la phytothérapie.

Sinon, il y a les méthodes radicales.

Pour les cernes colorées, le laser (cela peut aller d’une à plusieurs séances). Le peeling qui estompe la présence des cernes en faisant peau neuve (parfois sous conditions comme la couleur de peau, l’âge etc…)

Pour les cernes creuses, les injections d’acide hyaluronique qui est une méthode non permanente et dure plus de 6 mois en général ou la lipostructure qui est une chirurgie qui consiste à injecter de la graisse à l’emplacement du creux de votre cerne et qui est lui permanent.

En espérant que cet article vous en aura appris un peu plus sur ces problèmes de peaux.

A bientôt !

Les produits de teint #2

La suite sur les bases du maquillage concernant le teint ! Aujourd’hui nous allons faire un petit tour du côté des correcteurs et des poudres. Je tiens à préciser que ces informations sont « non contractuelles », je ne pense pas tout savoir et tout ceci est le fruit de recherches personnelles et tiré de mon vécu…

Poudres et correcteurs

Les correcteurs de teint 

Il existe plusieurs types de correcteurs, souvent un produit est utilisé pour plusieurs utilisations car rien n’est figé mais il est bon je pense de savoir ce qui existe et pourquoi…

L’Anti-cernes qui se présente en tube, en stick, en crayon et parfois en poudre et est un allié indispensable à celles qui ont ce souci. Il est conseillé de le choisir légèrement plus clair que son teint pour un effet défatiguant mais pas trop sous peine de ressemblez à un cadavre… Et ça, clairement, on aime pas.

« Boi-ing » de chez BENEFIT COSMETICS : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Anti-Cernes-Correcteurs/Boi-ing-Anticernes/P2516

« Correcteur Naturel » de chez BENECOS (bio) : http://www.beaute-au-naturel.com/benecos-correcteur-naturel–5-ml,beaute,produit,3037-10880-28161,2.beaute-naturel.html

Les correcteurs de couleurs se présentent couramment sous forme de palette (mais aussi en stick), ils sont pratiquent pour camoufler tous les défauts de teintes de la peau. A savoir que ça fonctionne comme les bases (article précédent), on se sert d’un cercle chromatique pour savoir quelle couleur complémentaire utiliser. Ne pas trop en mettre et surtout pas uniformément sur le visage car cela donne un teint grisâtre (ex: correcteur vert) et ne pas oublier d’appliquer par la suite un fond de teint. (Oui c’est logique mais bon, il vaut mieux le dire…)

Palette « crème de camouflage » de chez MAKE UP FOR EVER : http://www.makeupforever.com/fr/fr-fr/make-up/teint/correcteurs/palette-cr%C3%A8me-de-camouflage?sku=4802

« Correcteur anti-rougeurs » de chez COULEUR CARAMEL (bio): http://www.coeur-de-bio.com/maquillage/5258-couleur-caramel-correcteur-anti-rougeurs-16-vert-118316-3700306983164.html

Le correcteur anti-imperfections est spécialement conçu pour stopper ce problème (ou en tout cas ne pas l’aggraver) car il est enrichi en actifs qui permettent d’aider à freiner l’inflammation. Le mieux est de le choisir de la même couleur que sa peau. A noter que si les boutons sont couleurs rouges il faudra peut-être utiliser un correcteur vert pour neutraliser la couleur.

« Anti blemish solution » de chez CLINIQUE : http://www.douglas.fr/douglas/Maquillage-Teint-Correcteur-de-teint-Clinique-Anti-imperfections-Anti-Blemish-Solutions-Clearing-Concealer_productbrand_3000027282.html

« Duo anti-imperfections 2 en 1 menthe » de chez LAVERA (bio) : http://www.lescopinesbio.com/lavera-duo-anti-imperfections-2-en-1-menthe-bio/1770.html

Et il existe bien sûr des produits 2 en 1 (ex : anti rougeurs et anti imperfections).

« Correcteur de teint » de chez PHYT’S (bio) : http://www.coeur-de-bio.com/visage/4376-correcteur-de-teint-tube-6-g-phyt-s-3760126261460.html?gclid=CJrV16z-k7wCFaQfwwodingAWw

Les poudres, obligatoire ?

Alors pour répondre à la question : il vaut mieux. Disons qu’en plus d’unifier, de colorer et/ou de matifier le teint, les poudres fixent les matières crémeuses (fond de teint, anti-cernes) et cela évite que ces derniers ne filent dans les plis de la peau ou ne se déplacent… Elles s’appliquent donc après le fond de teint et les correcteurs. Parfois, pour les peaux sèches, il est très difficile de trouver une poudre fixatrice et peu matifiante de part sa « nature » car la plupart marqueront les zones de sècheresse si la peau n’est pas ultra bien hydratée avant l’application du fond de teint…

Les deux principaux produits « fixateurs » sont les poudres libres et les poudres compact (minérales ou synthétiques). La différence notable est que la première est plus difficile à manier et à transporter du fait de sa volatilité ; la deuxième est plus couvrante et à contrario facilement transportable.

Au niveau du choix, si vous avez un fond de teint de la couleur de votre carnation, il est conseillé de prendre une poudre de la même teinte (lorsque c’est possible) ou une poudre transparente (mais attention à ne pas vous exposez au flash d’un appareil photo ou à une caméra sous peine de ressembler à un fantôme !!) sinon vous pouvez jouer selon les autres produits que vous possédez…

Il existe divers effets à obtenir avec une poudre, par exemple la matité pour une peau mixte à grasse mais aussi la luminosité pour un teint terne…

« Poudre universelle Libre » de chez Chanel (rapport qualité/contenance/prix excellent) : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Poudres/Poudre-Universelle-Libre-Poudre-Libre-Fini-Naturel/P96374

« Poudre libre diaphane » de chez Couleur Caramel (bio) : http://www.coeur-de-bio.com/maquillage/5171-couleur-caramel-poudre-libre-diaphane-111801-3700306918012.html?gclid=CIL8r_v_k7wCFYsKwwodGkAAag

Poudre compact « Luminelle » de chez Yves Rocher : http://www.yves-rocher.fr/control/maquillage/poudres/poudre-compacte/

Poudre compact de chez Avril (bio) : http://www.avril-beaute.fr/maquillage-bio/279-poudre-compacte–3662217000654.html

La « Terre de soleil », « Bronzer » ou « Poudre Bronzante ».

Comme son nom l’indique, c’est une poudre bronzante qui se déclinent dans plusieurs nuances pour toutes les carnations, donc attention à bien la choisir pour éviter de donner à votre teint un ton orangé ! Les peaux claires iront plus vers des couleurs plus miel, les peaux moyennes vers des teintes or et les peaux mattes vers des tons plus ambré. Il en existe des mattes et des scintillantes, après je dirais que c’est chacun ses goûts mais il faut savoir que le matte donne un effet plus naturel.

Elle sert uniquement à réchauffer le teint, pas à vous donner un bronzage ! Si vous êtes clair de peau, par pitié allez y doucement ou oubliez le. Oui c’est nulle, certes.

Ce produit est à utiliser avec parcimonie, on en applique pas partout…  Il existe plusieurs techniques d’application mais je pense que la meilleure pour ne pas se tromper c’est le dit « 3 ». Concrètement, prenez votre visage de profil et dessinez un 3 : vous commencez sur le haut de la tempe, faites le premier demi cercle du chiffre en descendant vers la pommette  et continuez en faisant le deuxième en finissant en direction du menton. Ca donne à peu près ça :

Application en 3

« Baked Bronzer » de chez URBAN DECAY : http://www.sephora.fr/Maquillage/Teint/Poudres-de-Soleil/Baked-Bronzer-Poudre-Bronzante/P2771

« Poudre de soleil minérale » de chez DR HAUSCHKA : http://www.mondebio.com/maquillage-bio/dr-hauschka/poudre-bronzante-9g/2261.html

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que ça vous aura aidé à y voir plus clair pour celles qui ne savait pas 😉 On se dit à la prochaine !

Merci de votre lecture !