Le Sport | Pause/Arrêt, comment faire ?

Ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de sport ! Ça paraît évident dans le titre : ça m’est arrivé, j’en sors tout juste et ça peut te concerner aussi ! Si c’est le cas, peut-être que ces lignes vont t’aider à comprendre et à te remotiver.

LE SPORT REEBOOK

Que se passe t-il lorsque ton corps (ou ton cerveau) t’oblige à suspendre ou à arrêter tes séances de sport ? Si tu connais, tu comprends très bien ce que je veux dire parce que tu le sens, tu le sens vraiment ! Quand tu es habituée à faire min 2 h de sport par semaine, tu pleures ta mère quand tu ne peux plus rien faire. Parce que oui, même si tu n’avais pas forcément un objectif de malade mental, après 1 an, tu apprécies. Tu apprécies d’être plus en forme, de t’être affinée, d’avoir vu ton corps se dessiner !

Il suffit de peu de temps d’arrêts, selon les personnes entre 1 semaine à 3 mois, afin que ton cerveau commence à péter un câble car il est en manque de bien être (on sait tous que c’est une drogue et que c’est LA meilleure drogue du monde !) et que physiquement tu le ressentes, que se soit les douleurs qui reviennent (pour ma part ce sont mes lombaires qui s’atrophient à une vitesse folle si je ne les muscle pas) et bien sûr ton corps qui change et dans le mauvais sens. Il se dé-tonifie, cumule des graisses là où tu détestes qu’elles se stockent et tu perds tes muscles petit à petit… 

Parfois, c’est une petite pause, ça peut être un déménagement, un changement d’horaires, des déplacements ou l’arrêt d’un job avec ses conséquences financières, les vacances, un nouveau partenaire, l’arrivée d’un enfant ou simplement de la démotivation à cause de l’arrivée de l’hiver… Quand c’est un arrêt pur et dur là on est plus sur un problème « technique », c’est à dire, un problème musculaire, une maladie ou de la chirurgie etc… 

Les Solutions (parce qu’il y en a toujours !)

Ne t’affole pas, ce n’est pas la fin du monde ! Ça arrive et ça ne veut absolument pas dire que cette situation est irrémédiable pour le restant de tes jours ! Ce qui est cool c’est que l’être humain peut avoir ou développer de formidables capacités. 

Ce qui t’aidera c’est de la positivité, de la résilience et de la persévérance 

On en parle de la positivité ?

C’est la capacité à focaliser sur les points positif plutôt que les négatifs dans une situation. Ça peut grandement servir au quotidien parce que toi même tu sais qu’il y a des périodes comme ça où tout arrive (et pas des trucs super cool) d’un coup, sans prévenir et ça s’enchaîne en un rien de temps ! Etre positif en toutes circonstances te permets de ne pas voir les points négatifs en premier, de rebondir et de résoudre tes problèmes avec plus de facilité.

Notre amie la persévérance !

Elle, elle est une très bonne amie dans la vie et dans tout les domaines car elle te permets de te relever, de continuer à avancer malgré l’effort et les embûches… C’est la base de toutes réussites. On ne peut pas évoluer sans être tenace ou obstiné sachant ce qui nous attends. 

Qu’est-ce que la résilience ?

C’est la capacité de rebondir face à une situation délicate ou traumatisante (à quelques degrés que se soit) au lieu de s’effondrer et ne pas se relever. Parfois on « naît avec » c’est à dire qu’elle fait partie de notre apprentissage parental et parfois elle s’acquière à l’âge adulte avec les épreuves de la vie. 

C’est 3 capacités vont de pairs les unes avec les autres.

  • Si as déjà travaillé d’arrache pied sur ces capacités depuis quelques temps, se sera plus facile et cette épreuve te permettra d’évoluer encore pour atteindre le nirvana.
  • Si il t’en manque certaines ou que tu dois les développer : ce passage à vide va te permettre d’apprendre un peu plus à te surpasser !
  • Et si tu n’en as aucune (ce qui m’étonnerait grandement), ce ne sera facile mais ce qui est bien avec les challenges personnel c’est que au début, tu en chies et plus ça va plus ça passe crème :). 

N’hésite pas à te renseigner sur le développement personnel, à regarder des vidéos à ce sujet, à prendre un coach… si tu as besoin !

Voici des petites astuces pour quelques soucis que tu peux rencontrer concernant le sport : 

Si ce sont juste des petits contre-temps qui viennent se greffer à ton emploi du temps, rassure toi tu peux t’en sortir ! Sachant qu’une habitude est mise en place dans ton cerveau en 21 jours (3 semaines env), clairement, il suffit de se booster un peu et de ne pas lâcher ! Le tout est de s’organiser et trouver le temps parce que faut pas déconner, on en a toujours un peu ! ON A TOUJOURS 1 h/semaine même si on a l’impression que notre emploi du temps est surchargé. Se donner du temps pour soi est TRES TRES important. Ton cerveau te le rendra !

Par exemple, si tu as l’habitude de faire 5 h/s dont 2 h de cardio et 3h de muscu peuvent être réduit à 1 h et 2 h selon son objectif et ses besoins. Il est important de garder au moins une heure de sport dans sa semaine : la performance la plus importante selon son programme. Le cardio si on se dépense peu dans son travail (ce qui est souvent le cas malheureusement), la muscu si on est en renforcement musculaire.

  • Le temps : Quand on dit « j’ai pas le temps » c’est souvent une excuse parce que souvent « on ne prends pas le temps » ! Si vraiment le temps de trajet pour aller au sport est un problème, acheter le matériel nécessaire pour travailler, faire des activités chez soi ou dans le parc le plus proche est une solution.  
  • Le travail : En surcharge la semaine : pense au week-end ! Équilibre entre sorties, vies de famille (si il y a) et sport ! En déplacement : trouve une salle près de l’endroit où tu travailles et/ou tu dors, You tube t’aidera si tu veux une séance plus courte, des applications existent pour se maintenir en forme, à l’hôtel ou dehors c’est possible ! 
  • Le moral en baisse : Le tout est de se mettre un bon coup de pied où je pense et surtout GARDER A L’ESPRIT que CA TE FAIT DU BIEN et que c’est bien mieux avec que sans ! Imagine ce que le sport t’apporte (ou t’a apporté) et imagine ta vie SANS ses bienfaits : Ta motivation part de là ! Regarde d’autres sportifs sur internet ou demande à tes amis ce qu’ils font, achète des fringues de sport qui te mettent en valeurs et/ou que tu aimes (ça fait un bien fou et pas besoin de dépenser des 100 et des 1000) et Let’s Go ! 
  • Les vacances : Garde à l’esprit que si tu es en vacances c’est pour te détendre, t’émerveiller, te reposer, t’éclater, te dépenser ! Si tes vacances c’est plage/soirée/alcool/bouffe, tu peux faire le choix de ne rien faire et dis toi que en rentrant tu vas reprendre ton rythme. Si tu es du genre plutôt actif en vacances, ça équilibre grandement le manque de séances, et si jamais ce n’est pas trop le cas, qu’il te manque quelque chose pour tes besoins/objectifs, lance toi et fais toi une séance dès que possible (en salle ou en extérieur) : Vacances ne rimes pas forcément avec larver sous les cocotiers !
  • En couple : Parfois, même souvent on a tendance à remplir sa semaine avec plus de sorties à deux et son emploi du temps tend à exploser ! Dans ce cas il ne faut pas hésiter à garder du temps pour ces séances (et pour soi) quoi qu’il arrive, à les décaler si il faut s’adapter à l’emploi du temps de l’autre ! Ou encore mieux y aller ensemble 😉 Faire des concessions comme réduire (un peu) tes séances est bien mais sans tout arrêter si cela te fait du bien ! Garder un équilibre être bien dans sa tête…

Si, quelque chose te force à arrêter complètement tes séances il y a aussi des solutions, il faut se dire que le temps arrange toujours tes problèmes et surtout prendre son mal en patience SANS se décourager ! 

  • La chirurgie ou le problème musculaire : Très souvent c’est localisé, au tout début il y a un temps d’arrêt plus ou moins important et cela peut vite se ressentir. Le tout est de patienter (bah oui faut pas déconner et se flinguer encore plus : logique mais parfois pas pour tout le monde). Selon son mal, sa ré-éducation… Reprendre en douceur, trouver une autre activité qui te fasse du bien sans solliciter au maximum le muscle malade. Par exemple : après une déchirure à un muscle intercostal (entre les côtes), j’ai dû arrêter la salle où je faisais 1 h de Body combat (cardio intensif) et 1 h de Body balance (renforcement musculaire) par semaine. Même après la ré-éducation par ondes, je ne pouvais plus rien faire, j’ai dû me mettre au Yoga chez moi. Au début je faisais 1 séance de 20 min par semaine sans faire tous les exercices car la plupart du temps j’avais mal le lendemain. Et au fur et à mesure j’ai augmenté les efforts en octroyant juste les exercices qui sollicitait trop cette partie (gainage) jusqu’à pouvoir faire 1 h de yoga intense avec des poses de dingues et 1 h de body balance. Finalement mon corps est réellement prêt à reprendre 1 an 1/2 après ! Selon la guérison, l’avis du Kiné etc… Petit à petit, faire des tests, solliciter en légèreté le muscle en question et s’écouter permet de reprendre ses activités. Ça peut être long, oui, comme pour moi mais on y arrive toujours
  • La maladie/handicap : Changer radicalement de mode de vie c’est souvent une obligation. Si cette maladie ne te permet plus de te dépenser, te fatigue à outrance ou te donne des douleurs musculaires. Cherche des activités qui te feront du bien auprès de personnes qui sont dans ton état et sur les conseils de plusieurs spécialistes ! 
  • Les finances : Si pour quelques raisons que se soit, tu ne peux plus assurer le paiement de ton abonnement, ta licence, tes cours à la carte etc… Tu peux trouver une salle moins chère mais il te suffit aussi de faire du sport ou de la musculation chez toi ou dehors ! Avec les applications, internet ou la TV tu peux te faire un programme adapté à tes envies et tes besoins pour rester en forme ! Trouve des horaires qui te permettent de ne pas emmerder tes voisins si tu veux sauter partout 😀 Sans matériels, ta maison regorgent d’objets en tout genre pouvant remplacer ce dont tu as besoin ! Sinon fait du fitness ou de la muscu à l’extérieur si le temps le permet. Prends tes baskets et va courir ou faire de la marche rapide à l’air frais. 
  • Les enfants : C’est pareil que d’être en couple ! Quand on s’occupe d’un enfant c’est un boulot à plein temps (enfin ça dépends de la situation) mais on peut toujours trouver 1 h avant ou après le boulot si il y a le conjoint ou une nourrice qui entre en jeux ou bien entre 10 et 20 min pour faire une séance intensive chez soi, tout les 2 ou 3 jours, lorsqu’on ne travaille pas et laisser de côté quelques tâches ingrates !  

 

Je n’ai bien sûr pas évoqué en détails tout ce qui peut arriver dans une vie et au quotidien sinon il faudrait écrire un bouquin et cet article est bien assez long ! J’espère que les conseils et les idées que j’ai évoqué via mon expérience et celles des personnes autour de moi t’aideront à garder en tête qu’il ne faut jamais désespéré, que parfois certaines choses arrivent mais que plus tard, forcément, avec un peu de motivation, tout rentre dans l’ordre car il y a toujours des solutions. Parce que si faire du sport est pour toi important et te procure du BIEN ETRE (et clairement ça en apporte à tous les coups et à tout le monde), il ne faut pas s’en séparer, NE JAMAIS ABANDONNER, PRENDRE DU TEMPS POUR SOI ET SE FAIRE DU BIEN ! 

Bye ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s