Les Hormones

Gros sujet à potasser ! Il y a tellement de choses à évoquer… Je préfère dire que cet article n’est pas le « messie », il est uniquement le fruit de mes recherches et de mon analyse personnelle qui a commencé il y a quelques années maintenant. C’est un concentré, qui je l’espère, aidera la plupart des lecteurs a y voir plus clair et peut-être comprendre certains de leurs problèmes… Commençons par le commencement.

Qu’est-ce qu’une hormone ?

Tout le monde, ou presque, sait ce qu’est à peu près une hormone (on a tous entendu parlé de la dopamine ou de l’adrénaline, ces substances liées directement ou indirectement à certaines activités et/ou au plaisir). Pour plus de précision, c’est une substance chimique libérées par les glandes endocrines (système endocrinien) de notre corps. Il en existe évidemment énormément et elles interagissent souvent entre elles.

Les hormones qui nous intéresse sont celles qui ont principalement une influence sur notre beauté et notre bien être… Elles jouent un énorme rôle dans ce fonctionnement et sont les hormones androgènes (présentes chez les hommes et les femmes) qui incluent :

Les œstrogènes sont les principales hormones sexuelles produite par le système placentaire chez la femme, il en existe plusieurs dont l’estradiol, elles sont présentent en plus grandes quantités que chez la femme et contribue au contrôle du système menstruel.

La testostérone est la principale hormone sexuelle mâle secrétée par les testicules, elle joue un rôle très important dans le fonctionnement de l’homme notamment au niveau de la libido car un homme en produit 40 à 60 fois plus que la femme !

Et d’autres comme la progestérone, l’inhibine, la relaxine etc…

Le dérèglement hormonal et ses conséquences

Il faut savoir que nous ne sommes pas tous égaux quand on parle des taux naturels de ces hormones en particulier présent dans notre corps (comparé à toutes les autres). Lorsque tout est normal, la femme ressemble à une femme et l’homme à un homme (jusque là tout va bien ^^).

Et lorsque les actions des hormones sexuelles se révèlent être perturbées, il s’agit d’un dérèglement hormonal. Il existe avec différents degrés mais que se soit pour les hommes ou pour les femmes, les conséquences peuvent être très gênantes.

De part leur rôle prédominant, les hormones ont un fort impact sur notre fonctionnement.

Question beauté, il y a de quoi faire :

La masse graisseuse et musculaire sont des points important, un taux équilibré donnera aux femmes la tendance de stocker les graisses non éliminé au niveau des seins, des hanches et des cuisses, pouvant provoquer (selon l’état de la circulation sanguine) de la cellulite. Un taux élevé de progestérone diminuera ce stockage et augmentera la masse musculaire (beaucoup plus présente naturellement chez les hommes grâce à la testostérone).

La peau (un des émonctoires ou évacuation des toxines) peut véritablement changer selon le taux des hormones présent dans notre corps et surtout au niveau de son état. Si la production de sébum par les glandes sébacées est déjà instable, les hormones ont une forte influence sur celles ci qui accentue considérablement et peut amener (avec les follicules pileux et la circulation sanguine) à générer toutes sortes d’infections cutanées tel que l’acné etc… A contrario un taux beaucoup plus élevé en œstrogènes aura une certaine tendance à engendré une peau plus sèche qu’à la normale…

Le cuir chevelu. Les hommes ont plus souvent des problèmes de cuir chevelu secs accompagnés de pellicules et d’alopécie (perte de cheveux) que les femmes, la testostérone en est responsable. Paradoxalement, les cheveux seront beau et fort ce qui peut entraîner une perte de force et de volume chez la femme…

Les follicules pileux (ou poils) change irrémédiablement selon le taux des hormones. C’est bien pour ça que les hommes ont souvent plus de poils et ces derniers sont plus épais, plus colorés (on le remarque beaucoup plus sur les personnes brunes) et se trouvent a plus d’endroits par rapport aux femmes (barbe, dos, pieds etc…). C’est d’ailleurs l’un des premiers symptômes remarqué en endocrinologie pour déceler une hyperpilosité (type hirsutisme ou virilisme) chez la femme. Et à l’inverse il se peut qu’un grand manque en testostérone puisse faire devenir les cheveux très fins à outrance…

Qui dit hormones, dit glandes, dit contrôle de la transpiration qui peut parfois se mettre à dérailler complètement et en excès.

Les ongles peuvent aussi avoir des méfaits en étant régulièrement striés ou cassants.

Question bien-être nous ne sommes pas en reste :

L’humeur. Il semblerait (et nous avons tous déjà constaté sur nous même ou sur autrui) que ces hormones aient un puissant effet (même avec une infime variation) sur notre comportement et plus grand sur celui des femmes car ils influencent la production de la sérotonine et de la dopamine (autres hormones). A certaines périodes, nous pouvons avoir, à des degrés différents, des changements d’humeur notamment en pré-menstruation pour la plupart des femmes et lors de changement de saisons pour ces messieurs et ceci est souvent accompagnés de stress et d’irritabilité conduisant à de l’hypersensibilité, de l’agressivité, des déprimes passagère et plus… En pré et en ménopause, des variations peuvent entraîner dépressions et anxiété dû à une diminution d’œstrogène et paradoxalement des crises d’angoisses dû à un taux trop élevé.

La fatigue et le sommeil. Il n’est pas rare de voir associer dérèglement hormonal avec fatigue intense ou non ou des troubles du sommeil tel que des difficultés à s’endormir, des insomnies ou à l’inverse des endormissement anticipé.

La libido peut être plus ou moins bouleversés selon les personnes. On sait que les hormones qui rentrent en compte sont l’œstrogène et la progestérone (hormone contrôlant le cycle menstruel chez la femme) et plus précisément l’estradiol (œstrogène) qui augmente avant l’ovulation et peut également intensifier le désir sexuel chez la femme avant que celui redescende en flèche par l’action de la progestérone.

Les troubles des organes sexuelles et intestinaux sont nombreux et peuvent véritablement être inconfortable au quotidien.

Le système veineux est très souvent perturbé à cause des hormones et plus précisément les hormones féminines comme l’œstrogène et la progestérone. Par exemple, naturellement pendant la grossesse cette dernière peut engendrer des problèmes de circulation sanguine et créer l’apparition de varices… La micro-circulation peut-être touchée et provoquer poches, cernes ou couperose sur le visage et parfois amener une pâleur peu commune. Elles ont aussi une forte influence sur le système cardio-vasculaire, ce qui peut amener à diverses troubles du rythme cardiaque et certaines polémiques autour de certains traitements de synthèse…

Nous savons que les hormones ont une très grandes influence sur le système nerveux et peuvent engendrer des problèmes tel que des vertiges, un manque de concentration, des pertes de mémoires ou des troubles de la coordination…

Etc etc etc il y a tellement de facteurs différents et d’actions des hormones dans ce fonctionnement, que les conséquences sont multiples et diffèrent selon chaque personnes ! Cependant, il est clair qu’essayer de trouver un bon équilibre entre œstrogène et progestérone est indispensable afin de maintenir notre bien être au quotidien…

A suivre pour faire le tour des solutions qui s’offrent à nous, en espérant que cet article vous aura été utile.

A bientôt !

Sources (cliquez sur le lien) :

Généralité :

Wikipédia

Podcastscience.fm

Liste d’hormones

Progestérone

Conséquence :

L’humeur

Chute de cheveux

Masse musculaire

Libido : topsanté.com futura-sciences.com

Le système veineux

Symptomes

Symptomes II

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s