La peau

Pour bien la soignée, il est préférable de la comprendre, la connaître…

La peau est l’organe le plus étendu avec ses 2m2 de surface et constitue env 20% du corps humain. Elle comprend 70% d’eau, 25% de protéines, 2% de matières grasses et 0.5% d’oligo-éléments et sels minéraux. Elle est riche d’un réseau nerveux essentiel à la perception de l’extérieur par le toucher et se caractérise par une grande faculté de régénération et de cicatrisation.

L’Epiderme est la couche extérieur de notre peau et est très complexe. On a déjà tous lu « hydratation de la couche supérieure de l’épiderme » sur un produit cosmétique, c’est parce qu’elle est elle même composé de quatre couches, constituée de cellules squameuses et kératinocytes (qui produisent de la kératine et libèrent un ciment constitué de lipides, de cholestérol, d’acides gras et de céramides) et en infime quantité, les mélanocytes (qui produisent la mélanine, colorant naturelle de la peau). Ces cellules sont très dynamique puisqu’elles se transforment en cellules mortes et s’éliminent par desquamation en trois ou quatre semaines. Sa nutrition provient essentiellement du derme par diffusion.

Sa surface est constituée de nervures et de pores qui permettent une très bonne régulation pour l’évacuation de l’eau et de la sueur afin  d’éliminer les toxines et contrôler la température corporelle. Grâce au film hydrolipidique aussi présent elle possède un haut pouvoir d’hydratation, une bonne résistance mécanique et une fonction immunitaire développée par la circulation sanguine qui contient également la flore microbienne (flore bactérienne) indispensable au système immunitaire.

L’épiderme synthétise également la vitamine D3 qui contribue à l’absorption intestinale du calcium et du phosphore.

Le Derme, l’entre deux couches, a une structure faite de fibroblastes et est constitué de fibres comme le collagène et l’élastine, d’un liant sous forme de gel contenant de l’eau et des macromolécules (composé d’acide hyaluronique), et contient la plupart des éléments importants que nous connaissons. Notamment, les follicules pileux (poils), les glandes sudorales (ou sudoripare) qui sécrètent la sueur aqueuse (liquide), les glandes sudorales apocrines (responsable des odeurs) et les glandes sébacées qui produisent le sébum. Il a un réseau vasculaire plus fin que l’hypoderme ce qui lui permet une nutrition propre.

L’Hypoderme, situé plus en profondeur, fait la jonction entre les voies cutanées et les muscles et les tendons. C’est un tissu fibreux, graisseux et vascularisé. C’est un isolant thermique mais aussi un « matelas », il a le rôle d’amortir les chocs extérieur et sert de réserve énergétique pour les besoins des autres organes.

J’espère que cet article vous aura permis de découvrir ce merveilleux organe…

A la prochaine !

 

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Peau

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doschim/decouv/peau/

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/biologie-peau-7189/

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/peau_boutons/sa_3884_peau.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s