Cup of tea

Cette merveilleuse boisson fait désormais parti intégrante de ma vie. Surprenant étant donné qu’il y a quelques années je me moquais gentiment de ma coloc et de son petit rituel thé/chocolat le soir pendant l’hiver… Et qui le fait maintenant ? Je vous le donne en mille. Voilà, voilà. « In your dirty face ». Ahem.

Et c’est vrai, j’adore lorsque mes mains se réchauffent grâce à la tasse brûlante lorsque mes extrémités font du zèle et se la coule douce (oui elles sont capricieuse, moins de 20°C et ma circulation dort littéralement…) Et plus je découvre les sortes de cette plante, plus j’ai envie de chercher plus loin : les bienfaits, les méfaits, la provenance, la diversification sur le marché etc… Tout un programme n’est-ce pas ?

Alors bien sûr, je ne parle pas des vulgaires thés en sachet qui, à mon sens, ressemble plus à de la poussière aromatisée (si si retournez votre paquet, vous serez étonné) et dont on a parfois la mauvaise habitude de laisser tremper indéfiniment dans sa tasse… Si, si c’est du déjà vu. Ce qui donne une catastrophe gustative international en plus de l’amertume classique que le thé peut donner. Je me suis rendu compte de ça le jour où je suis allée dans une boutique de thé en déguster « du vrai » et pour découvrir que c’était agréable sans sucre en fin de compte. « Merci, merci la vendeuse car désormais, je déguste des saveurs ! » Oui parce que un thé « Oolong, citron, gingembre, spiruline » je vous raconte pas comme ça envoi.

Alors commençons par un peu d’infos. Ça fait toujours du bien.

Le thé provient exclusivement de l’Arbre à thé ou Théier. Les différentes variétés que nous connaissons (thé noir, vert…) sont le résultat des différents lieux de culture et de procédés de fabrications variant quelques peu.

Le thé vert, par exemple, est cueilli est chauffé rapidement à haute température (sur le feu ou à la vapeur selon les pays) afin d’éviter une quelconque fermentation. Il est couramment infusé aux environ des 70°C. Il existe tout une variété de thé vert délicieux dont vous pourrez appréciez les bienfaits tel que le Sencha, le Gunpowder etc…

Le thé noir demande plusieurs étapes pour sa fabrication, les feuilles de thé sont flétris pendant quelques dizaines d’heures, puis roulées et placées en fermentation quelques temps pour ensuite les mettre à haute température afin de stopper la fermentation. La dernière étape consiste à les trier lors du tamisage. Il s’infuse avec une eau très chaude, frémissante à plus de 90°C et possède un goût plus prononcé que le thé vert, c’est pour cela que dans la culture de certains pays il est additionné de lait et de sucre. Les thé noir les plus connu sont d’origines Ski lankaise (Ceylan), Indienne (Darjeeling) et celui aromatisé à la bergamote (Earl Grey).

Le thé « Oolong » est semi-oxydé de 12 à 70% et qui passe aussi par l’étape de flétrissage, mais au soleil cette fois pour être ensuite placée dans une pièce chaude et humide. Comme son compère noir, il est infusé dans de l’eau très chaude.

Le thé blanc est un thé qui ne subit aucune étape de fermentation. Il est choisit pour sa finesse parmi les jeunes feuilles de l’arbre ainsi que les bourgeons et est séché naturellement. Il est conseillé de l’infuser à basse température afin de préserver les vitamines et son goût très subtil.

Il existe bien sûr d’autres type de thé et beaucoup d’informations concernant cette plante et ses méthodes de fabrication ainsi que ses origines, mais c’est déjà pas mal non ?

Thé noir

Et pour parler Santé et bienfaits, le thé a des vertus tellement connue qu’on en a pas fini d’en faire l’éloge. A commencer par ses propriétés anti-oxydantes grâce aux polyphénols présents qui réduisent considérablement les risques de cancer et de maladies cardio-vasculaire si celui ci est consommé de façon régulière. On pense aussi à la caféine qui somme toute peut ne pas être si présente que ça selon si le temps d’infusion est plutôt long. En effet, elle serait balayé dans l’intestin par les tanins (qui sont libérés dans l’infusion après la caféine). Bonne nouvelle : on peut se permettre de boire du thé le soir longtemps infusé sans risqué de compter 3 millions de fois les moutons invisibles… Yes ! Si vous hésitez encore, sachez que le thé noir et le Oolong sont les plus fort en caféine suivi du thé vert et en dernier le thé blanc (qui est plutôt conseillé le soir).

Et son point fort par rapport au café est qu’il apporte une quantité moindre de caféine mais sur une plus longue durée. Les pics d’excitation n’existe donc pas avec cette boisson. « L’habit ne fait pas le moine ». Cette expression lui va très bien car on a tendance à se fier à ce que l’on ressent, avec le café on sent le coup de fouet,  ce qui nous rassure mais cela retombe assez vite alors que le thé va vous tenir éveillez toute la journée mais sans vous faire vivre un ascenseur énergétique, c’est un peu comme le sucre…

A part ça, il contient tout un tas d’autres choses comme des protéines, des acides aminées, des sucres, des lipides, des vitamines (A,B1,B2,B12,C,E,P) etc… Tout ça en petit quantité mais qui constitue de véritables propriétés comme la Théanine qui est un acide aminé qui est apaisant pour le système nerveux et provoque une réduction du stress mental. Il a été démontré que le thé provoque une meilleure concentration que le café (à égal contenant en caféine). Il est conseillé pour les asthmatique car il possède la capacité de dilater les bronches grâce à la théophylline.

Son grand inconvénient est qu’il est très diurétique dû à la présence de théobromine donc il faut absolument faire attention de ne pas boire que ça tout au long de la journée car cela peut engendrer un problème de déshydratation pas forcément visible qui peut donner des problèmes tel que les maux de tête par exemple. Il gêne également l’absorption du fer, donc pareil, pour les personnes qui ont des soucis de ce côté là, n’en buvez pas des tasses et des tasses !

On a fait un petit tour mais pour plus d’infos je vous laisse fouiller dans les sources que j’ai répertorié à la fin de cet article. Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup cette boisson, après cela ne m’empêche pas de boire autre chose lorsque je le souhaite ! Le matin j’ai tendance à prendre un thé noir ou Oolong qui réveille et plus tard dans la journée un thé blanc à l’abricot qui est léger et délicieux (oui j’adore les fruits, leurs odeurs, leurs goûts dans beaucoup d’aspects de ma vie).

Bye bye et bonne dégustation !

 

Sources :

http://www.lautrethe.com/arbuste-a-tasse-fabrication-the.htm

http://www.hrimag.com/Methodes-de-fabrication-et-de

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9_vert

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9_blanc

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9_Oolong

http://www.medecine-et-sante.com/nutrition/Thesante.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s